Contenu abonnés

The Fountain of Latona

Auteur : Thomas Hedin.

Voir l´image dans sa page

Le professeur Thomas Hedin, après avoir scruté passionnément le Premier Versailles des années 1660-1670, celui du Petit Parc défini par André Le Nôtre et cela à travers plusieurs articles (voir notre article), vient de publier à l’University of Pennsylvania Press The Fountain of Latona. Louis XIV, Charles Le Brun, and the Gardens of Versailles, qui marque un terme - sans doute provisoire - à son enquête. Et quelle enquête ! Si ce chercheur américain n’a cessé d’apporter du nouveau sur une période que l’on pouvait croire bien connue, dans sa Latone il défend brillamment des idées encore jamais proposées. Nous en résumons sommairement ici quelques données.

Le thème qu’il convient de rappeler était tiré des Métamorphoses d’Ovide : après avoir mis au monde dans l’île de Délos Apollon et Diane, enfants de Jupiter, leur mère Latone se réfugia, assoiffée, en Lycie où la jalouse Junon interdit à ses habitants de la recueillir et de l’abreuver. Latone supplia Jupiter de lui venir en aide ; celui-ci la vengea en transformant les paysans lyciens en batraciens. Un tel programme célébrait la gloire du Roi Soleil et, idée totalement neuve défendue par Hedin, mettait ici en évidence que si une intervention divine, celle de Jupiter, avait été nécessaire pour abreuver la déesse Latone assoiffée, parallèlement c’est par une intervention quasi divine, le patronage du roi Louis XIV assimilé au dieu Apollon, que les ingénieurs en hydraulique reçurent l’ordre d’acheminer l’eau à Versailles qui en était dépourvue, et particulièrement au bassin de Latone, par un ingénieux système de canalisations.

Ce programme fut élaboré dans les réunions de la Petite Académie dont Charles Perrault était le secrétaire. Qui parmi ses membres en eut l’idée première ? Peut-être les frères Perrault, ou encore Charles Le Brun, on ne saurait le déterminer. Après maintes discussions et ajustements, ayant reçu l’approbation de Colbert et de Louis XIV, Charles Le…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.