Contenu abonnés

Sarrebourg enrichit sa collection de céramiques de Niderviller

20/3/21- Acquisitions - Sarrebourg, Musée du Pays de Sarrebourg - Situé à quelques kilomètres de la l’historique Faïencerie de Niderviller - toujours en activité -, le Musée du Pays de Sarrebourg conserve une collection de plusieurs centaines de pièces de faïence et de porcelaine de la manufacture lorraine doublée d’un important fonds d’archives. Un corpus de référence qui bénéficie depuis une dizaine d’années d’une dynamique politique d’acquisition [1] œuvrant à réunir un panel toujours plus significatif de cette production renommée, initiée en 1735 pour la faïence et en 1763 pour la porcelaine. Si nous n’avions pas manqué d’évoquer la préemption de l’exceptionnel groupe du Jugement de Pâris dû à Charles-Gabriel Sauvage dit Lemire (voir la brève du 29/3/19), d’autres enrichissements nous avaient échappé. Signalons pour commencer le dernier achat en date, un Service en porcelaine blanche au rare décor de semis d’insectes et de papillons emporté par le musée pour 3 200 € lors de la vente De Baecque du 28 novembre dernier (ill. 1).


1. Manufacture de Niderviller (1802 -1827)
Service à décor de semis d’insectes et papillons
Porcelaine
Sarrebourg, Musée du Pays de Sarrebourg
Photo : De Baecque et Associés
Voir l´image dans sa page

Ce service à boisson composé d’une verseuse couverte, d’un sucrier couvert et de quatre tasses avec soucoupes porte la signature « Nid » à l’or propre au premier quart du XIXe siècle. Le décor polychrome particulièrement vif est rehaussé de larges filets d’or, dorure également appliquée aux boutons de préhension et au bec haut placé de la verseuse à la forme balustre peu commune. Si le motif des insectes n’est pas rare dans la production de Niderviller, jamais il ne compose l’ensemble du décor comme ici, toujours subordonné à un ornement principal ou habile artifice dissimulant une impureté dans la pâte. Unique pour Niderviller, il témoigne de l’influence d’autres manufactures françaises sur la production lorraine et tout particulièrement de celle de Sèvres dont on connaît quelques pièces à décor de papillons polychromes datés vers 1795 (un pot à eau avec sa cuvette et une tasse avec sa soucoupe conservés au Musée national de la céramique à Sèvres).


2. Manufacture de Niderviller (1780-1793)
Service aux oiseaux
Porcelaine
Sarrebourg, Musée du Pays de Sarrebourg
Photo : Musée du Pays de Sarrebourg
Voir l´image dans sa page

Ce décor d’inspiration naturaliste d’une grande véracité fait écho au décor d’un autre service récemment acquis par le musée, le Service aux oiseaux préempté pour 3 500 € chez Christie’s à Paris le 21 février 2017 (ill. 2). Marqué des deux C entrelacés bleus, il fut réalisé quelques décennies auparavant sous la direction d’Adam Philippe de Custine, entre 1780 et 1793. Chacune des onze pièces de ce service a thé est décorée d’un oiseau exotique campé dans un paysage, un décor aussi rare pour Niderviller qu’il fut courant pour les manufactures de Sèvres, de…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.