Contenu abonnés

Les dessins espagnols de l’Hispanic Society exposés au Prado

1. Francisco Pacheco (1564-1644)
Le Roi David, 1603
Plume, lavis brun
sur tracé au
crayon - 21,9 x 15,2 cm
New York, The Hispanic Society of America
(donation sous réserve d’usufruit)
Photo : The Hispanic Society of America
Voir l´image dans sa page

17/12/06 – Exposition – Madrid, Museo del Prado – Créée en 1904, ouverte au public quatre ans plus tard dans le nord de Manhattan, The Hispanic Society of America possède non seulement une de plus importantes pinacothèques espagnoles qui soit, mais aussi près de 8000 dessins peu connus. Suite à un changement du statut qui interdisait les prêts à l’extérieur, ce fonds peut désormais être exposé à Madrid, soit une sélection de 82 dessins allant du XVIe au XVIIIe siècle [1]. Si l’on excepte plusieurs donations ponctuelles et quelques achats effectués au cours du XXe siècle, ceux-ci proviennent de deux ensembles distincts. L’un dû au fondateur du musée, Archer M. Huntington, a été constitué pour l’essentiel en Europe avant la première guerre mondiale. Grand bibliophile, il s’intéressait surtout aux dessins préparatoires à des gravures qu’il donnait régulièrement à son institution mais garda les Goya acquis à Paris en 1913 dans son appartement privé jusqu’en 1955, date de sa mort.

L’autre partie contient une trentaine de feuilles appartenant à une collection privée new-yorkaise, intimement liée à Bob et Priscilla Muller (la conservatrice du cabinet des dessins de l’Hispanic Society). Patiemment constituée au cours des quarante dernières années, elle vient d’être donnée sous réserve d’usufruit. Les dessins espagnols étant relativement rares, ces amateurs qui ont pu bénéficier des dispersions de deux collections spécialisées dans ce domaine, Stirling-Maxwell en 1973 et 1979 et Boix/Chaveau Vasconcel en 1973, continuent à acheter régulièrement sur le marché international.

2. José de Ribera (1591-1652)
David décapitant Goliath, 1624
crayon noir et sanguine – 25,8 x 42,3 cm
New York, The Hispanic Society of…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.