Contenu abonnés

Le musée de Stockholm acquiert trois tableaux de Louis Gurlitt

Bénédicte Bonnet Saint-Georges
1. Louis Gurlitt (1812–1897)
Autoportrait, 1833
Huile sur toile - 24,5 x 18,2 cm
Stockholm, Nationalmuseum
Photo : Cecilia Heisser/Nationalmuseum
Voir l´image dans sa page

3/7/17 - Acquisition - Stockholm, Nationalmuseum - Peintre germano-danois, Louis Gurlitt (1812-1897) fut un temps évincé de l’histoire de l’art du Danemark, bien qu’il fût une figure majeure de son âge d’or. Son tort est d’avoir choisi le camp de l’Allemagne lors des conflits de 1848 et 1864. Il naquit en effet à Alton, à l’ouest de Hambourg, qui appartenait à la couronne danoise avant de devenir prussienne. En 1864, la guerre des duchés opposa la Prusse et l’Autriche au Danemark pour la possession des duchés de Slesvig, de Holstein et de Lauenburg, sur lesquels régnait le roi de Danemark.

Le Nationalmuseum…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.