Contenu abonnés

Jean Raoux 1677-1734. Un peintre sous la Régence

Montpellier, Musée Fabre, du 28 novembre 2009 au 11 avril 2010

1. Jean Raoux (1677-1734)
Pietà avec la Vierge des sept glaives, vers 1710-1713
Huile sur toile - 115 x 220 cm
Padoue, église des Servites
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Après Sébastien Bourdon et plus récemment François-Xavier Fabre (voir l’article), avant Alexandre Cabanel, exposition qui aura bientôt lieu, le musée montpelliérain poursuit sa présentation des artistes languedociens ayant fait une carrière nationale avec cette rétrospective Jean Raoux. Comme d’habitude, c’est une réussite remarquable qui aurait mérité d’avoir plus d’une étape.
Les débuts de l’artiste sont évoqués avec deux toiles qui ne laissent pas encore deviner quel peintre Jean Raoux deviendra. La première, La Vierge du Rosaire, est un grand tableau d’autel encore un peu maladroit et sans grande originalité. Elle témoigne de l’influence d’Antoine Ranc, son maître, et à travers lui des grands modèles italiens. La seconde, qui appartient au Musée Fabre, est malheureusement en très mauvais état. Il s’agit de la première œuvre datée de la période italienne. Raoux obtint en effet le Prix de Rome (le tableau est perdu) et il séjourna dans la péninsule entre 1705 et 1714. L’exposition montre bien comment son art est issu d’une double tradition : l’Italie et la Hollande. A Venise, il peignit un ensemble décoratif de toiles marouflées au Palais Giustiniani-Lolin, en partie en place, auquel appartenait peut-être Orphée cherchant Eurydice aux Enfers prêté par le Getty. On y voit la leçon de Véronèse, influence encore plus évidente dans Le Jugement de Salomon appartenant à Montpellier. Il laissa également des toiles dans les églises de Padoue, deux d’entre elles étant présentées ici. Une Pietà avec la Vierge des sept glaives (ill. 1) rappelle à la fois Annibale Carracci et Francesco Trevisani.


2. Jean Raoux (1677-1734)
La Vieillesse, 1714
Huile sur toile - 87 x 128,9 cm
Collection de M. Delrue
Photo : Studio Sebert
Voir l´image dans sa page

Raoux est alors un peintre…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.