Contenu abonnés

Fascination baroque. La sculpture baroque flamande dans les collections publiques françaises

Didier Rykner

Cassel, Musée de Flandre, du 15 octobre 2011 au 29 janvier 2012.

1. Laurent Delvaux (1696-1778)
La Conversion de saint Paul, 1736
Terre cuite - 63 x 52 x 35 cm
Saint-Amand-les-Eaux, Musée de la Tour abbatiale
Photo : Musée de Saint-Amand-les-Eaux
Voir l´image dans sa page

Sujet original, muséographie remarquable (entièrement conçue en interne), œuvres belles et peu connues, bon catalogue (avec notices), l’exposition que propose le Musée de Cassel sur la sculpture flamande dans les collections françaises est une vraie réussite.

Cela faisait longtemps qu’une rétrospective n’avait pas montré les œuvres appartenant à une époque et/ou à une école bien précise conservées dans les musées français. On se rappelle des passionnantes expositions sur la peinture italienne du Seicento, celle (à Lyon) sur le Settecento, celles sur les peintures hollandaises, puis flamandes (qui élargissaient le champ aux édifices religieux) ou encore les expositions plus modestes mais non moins intéressantes organisées par l’Association des conservateurs du nord de la France.
C’est dans le nord, justement, qu’est née cette initiative autour de la sculpture flamande, dont on peut seulement regretter qu’elle n’ait pas débouché sur un inventaire complet (à défaut d’une exhaustivité impossible).

2. Jan-Pieter II van Baurscheit (1699-1768)
Ange méditant sur la croix, 1741
Terre cuite - 50 x 18 x 12 cm
Saint-Amand-les-Eaux, Musée de la Tour abbatiale
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

3. Jacques Bergé (1696-1756)
Effigie funéraire de Jean-Baptiste de Smet, évêque de Gand, 1741
Terre cuite - 24,5 x 49,2 x 16,5 cm
Paris, Musée du Louvre
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Le visiteur sera sans doute surpris par la variété et la qualité des sculptures qu’a su trouver Alain Jacobs, le maître d’œuvre de l’exposition avec Sandrine Vizelier la directrice du musée. On ne soupçonnait pas la richesse de nos musées dans un domaine mal connu et fort peu étudié, même en Belgique comme le rappelle Alain Jacobs dans son essai…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.