Contenu abonnés

Dessins, tableaux, sculptures : plusieurs ventes chez Artcurial

20/3/17 – Marché de l’art – Paris – Jean-Baptiste Delestre fut l’élève du baron Gros sur lequel il écrivit une biographie publiée en 1845. Si son activité de peintre - il exposa au Salon entre 1838 et 1847 - est mal connue, il fut un collectionneur actif et réunit notamment de nombreux dessins de son maître. Le goût de l’art fut une caractéristique familiale qui se transmit jusqu’à son arrière-petit-fils, Gaston Delestre, expert en tableaux anciens et bon connaisseur de Gros et de Gustave Courbet. Sa collection qu’Artcurial dispersera mercredi prochain contient, rien d’étonnant, un grand nombre de feuilles de Gros provenant directement de Jean-Baptiste Delestre. Parmi ces œuvres, qui vont du simple croquis aux études d’ensemble, la plupart réalisées à la plume, d’autres à la pierre noire dans le style très virevoltant caractéristique de cet artiste, nous retiendrons deux dessins.


1. Antoine-Jean Gros (1771-1835)
Bucéphale dompté par Alexandre
Plume et encre brune, lavis de sépia - 19,8 x 28,8 cm
Vente Artcurial 22/3/17
Photo : Artcurial
Voir l´image dans sa page
2. Antoine-Jean Gros (1771-1835)
La Reddition d’Ulm
Plume et encre brune, pierre noire - 23 x 31,50 cm
Vente Artcurial 22/3/17
Photo : Artcurial
Voir l´image dans sa page

Le premier représente Bucéphale dompté par Alexandre (ill. 1). On ne saurait imaginer trait plus libre et plus vigoureux que celui de Gros qui se montre ici totalement romantique. On ne sait exactement ce qui relève de l’intention de l’auteur et de la tache d’atelier tant l’ensemble se fond dans un tout parfaitement harmonieux. Il s’agit incontestablement d’un des chefs-d’œuvre de la vente.
Le second, dont la main n’est pas moins sûre, représente La reddition d’Ulm (ill. 2), une composition que Gros ne traita finalement pas dans un grand tableau. Là encore, on peut admirer la manière dont la plume élabore les formes à grands traits. les deux grenadiers à gauche sont presque abstraits si on les regarde de près, leur…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.