Contenu abonnés

D’importantes acquisitions pour le patrimoine britannique grâce à l’"Acceptance in lieu", équivalent du système français de la dation

1. John Everett Millais
Cimon et Ephigène
Liverpool, Lady Lever Art Gallery
Voir l´image dans sa page

27/8/04 – Acquisitions - Royaume-Uni - « Acceptance in lieu » est le nom du système de la dation au Royaume-Uni. Il permet de payer les droits de succession en œuvres d’art, fonds d’archives ou même de bâtiments historiques ou de terres.
Chaque année, est publié un rapport qui présente l’ensemble des acquisitions. Celui de 2003/2004, arrêté à mars de cette année, vient de paraître et est disponible en ligne sur Internet.
Les principales œuvres sont les suivantes [1] :

- Une peinture de John Everett Millais (ill. 1), Cimon et Ephigène [2], d’après le Decameron. Voulant la présenter à l’exposition de la Royal Academy en 1848, l’artiste se fit aider par Holman Hunt, mais la toile fut finalement refusée car considérée comme non terminée. Millais la reprit et la repeignit en partie en 1852. Le musée bénéficiaire est la Lady Lever Art Gallery de Liverpool.


2. John Constable
Hampstead Heath
Non encore affecté à un musée
Voir l´image dans sa page
3. John Constable
Le champ de maïs
Londres, Tate Gallery
Voir l´image dans sa page

- Deux tableaux de John Constable (ill. 2 et 3), l’un représentant Hampstead Heath, avec une mare et des baigneurs [3], petite esquisse à l’huile qui n’a pas encore été affectée à un musée, l’autre étant une étude pour Le Champ de maïs [4]. Bien que le tableau définitif appartienne à la National Gallery, cette étude sera déposée à la Tate, selon le vœu de son dernier propriétaire.

4. John Mallord William Turner
Le Chain Bridge sur la River Tees
Manchester, Whitworth Art Gallery
Voir l´image dans sa page


- Une aquarelle de Turner, Le Chain Bridge sur la River Tees (ill. 4) [5]. Datable autour de 1836, elle fait partie de la série des Vues pittoresques de l’Angleterre et du Pays de Galles. Elle est affectée à la Whitworth Art Gallery de Manchester.

- Un buste en marbre, par Joseph Nollekens, représentant Clytie

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.