Sous le regard de Goethe. Deux siècles de dessins français des musées de Weimar


Paris, Musée Jacquemart-André. Du 14 mars au 4 juin 2006.

Après avoir recensé les tableaux français des XVIIe et XVIIIe siècles conservés en Allemagne, Pierre Rosenberg, aidé par Benjamin Perronnet et David Mandrella, s’est attaché à inventorier le fonds des dessins français de la même époque appartenant aux musées de Weimar1. Cela donne aujourd’hui une remarquable exposition au Musée Jacquemart-André. Les petites salles du Musée Jacquemart-André se prêtent bien aux présentations de dessin. L’atmosphère feutrée y est propice à la contemplation.

Une partie des œuvres exposées (environ vingt pour cent) appartenaient à Goethe lui-même et sont aujourd’hui conservées au Goethe-Nationalmuseum. L’écrivain conseilla également, à partir de 1776, le duc Charles-Auguste dans la formation de sa propre collection aujourd’hui au Schloßmuseum. Il achetait ce qu’il trouvait sur le marché allemand qui, semble-t-il, abondait en dessins français. Son goût le portait davantage vers le XVIIe et on compte parmi celles-ci deux beaux Claude Lorrain, une superbe feuille de Jean Jouvenet. Il ne négligeait cependant pas le XVIIIe siècle puisque le seul (et magnifique) dessin de Watteau des musées de Weimar lui a appartenu.

JPEG - 93.4 ko
1. Ecole française, vers 1699
La statue de Louis XIV à cheval de Girardon
Plume et encres brune et noire, pierre noire, lavis -
31 x 26,6 cm
Weimar, Goethe-Nationalmuseum
© D. R.
JPEG - 51.8 ko
2. Charles Natoire (1700-1777)
L’apothéose de Saint Louis
Plume et encre noire,
aquarelle - 59,7 x 30,9 cm
Weimar, Schloßmuseum
© D. R.

JPEG - 94.9 ko
3. François Boucher (1703-1770)
Un triton tenant entre ses mains un bénitier
Pierre noire, rehauts de craie - 32,8 x 29,7 cm
Weimar, Schloßmuseum
© D. R.

Mais la référence à Goethe est en réalité de peu d’importance et le principal intérêt de l’exposition n’est pas là. La moitié des 107 notices du catalogue porte sur des œuvres totalement inédites ou nouvellement réattribuées. On pourra découvrir dans l’exposition des dessins inconnus de Pierre Brébiette, Eustache Le Sueur, Claude Lorrain (un troisième, qui ne vient pas de Goethe), deux Gaspard Dughet, deux Charles Le Brun, un Boucher, un Hubert Robert2... Quelques feuilles restent anonymes, dont notamment deux splendides interprétations du monument équestre de Louis XIV par Girardon (ill. 1) provenant de Goethe. Parmi les plus belles œuvres, on en notera deux déjà publiés : une aquarelle de Natoire, préparatoire au plafond de l’église Saint-Louis-des-Français (ill. 2) et une pierre noire de Boucher (ill. 3), préparatoire au Coucher du soleil de la Wallace Collection.

Le catalogue, de conception classique, contient des notices très complètes pour chaque dessin exposé. Un inventaire illustré exhaustif répertorie en annexe tous les dessins français de Weimar et ceux rendus à d’autres écoles. On constate ainsi que l’exposition aurait pu encore être beaucoup plus riche, de nombreuses feuilles inédites auraient également mérité d’être montrées (Allegrain, Dandré-Bardon, Loutherbourg, Rémy Vuibert...).

local/cache-vignettes/L115xH146/6fe87daac27d2293-9a0e4.jpgDavid Mandrella, Hermann Mildenberger, Benjamin Peronnet, Pierre Rosenberg, De Callot à Greuze. Dessins français des XVIIe et XVIIIe siècles des musées de Weimar, G + H Verlag, Berlin, 2005, 350 p., 49 €. ISBN : 3-931768-82-1 (édition française).


Didier Rykner, dimanche 7 mai 2006


Notes

1Le dossier de presse nous apprend qu’il prépare maintenant le Catalogue des dessins français du XVIIe siècle du Hessisches Landesmuseum Darmstadt, à paraître en 2006.

L’exposition avait été présentée auparavant à Weimar et à New York (Frick Collection) sous un autre titre, qui est celui du catalogue.

2La liste des numéros du catalogue nouvellement attribués, inédits (ou quasi-inédits, c’est-à-dire seulement publiés dans les anciens catalogues du musée) peut donner une idée de l’importance de cette publication.

Voir cette liste :

1. Jacob Bunel : nouvelle attribution (audacieuse)

2. Jacques Bellange : nouvelle attribution (autrefois Van Dyck).

6. Pierre Brébiette, inédit.

7. Lagneau, inédit.

9. Trois Charles Mellin, nouvelle attribution.

10. Eustache Le Sueur, inédit.

11. Michel Dorigny, inédit.

15. Claude Lorrain, quasi inédit.

18. Gaspard Dughet, inédit.

20. Gaspard Dughet, inédit.

21. Jacques Courtois, inédit.

23. Charles Le Brun, inédit.

24. Charles Le Brun, inédit.

25. Entourage de Charles Le Brun, inédit.

26. François Verdier, inédit.

28. Michel Corneille le jeune, inédit.

32. Nicolas de Plattemontagne, inédit.

33. Raymond Lafage, inédit.

34. François Boitard, inédit.

36. Antoine Coypel, inédit.

37. Bernard Picart, inédit.

38. Pierre Dulin, inédit.

39. Joseph Vivien, inédit.

43. Jean-François de Troy, inédit.

47. Adrien Manglard, nouvelle attribution.

48. Jean Chaufourier, inédit.

54. François Boucher, inédit.

56. François Boucher, deux dessins inédits.

62. Carle Van Loo, inédit.

65. François Gravelot, trois dessins, inédits.

66. Louis-Jean-François Lagrenée l’ainé, inédit.

67. Louis-Félix La Rue, inédit.

68. Philippe-Benoît La Rue, inédit.

69. Philippe-Benoît La Rue, deux dessins, inédits.

70. Georges-François Blondel, deux dessins, inédits.

72. Hubert Robert, inédit.

75. Pierre-Adrien Pâris, nouvelle attribution.

76. Jean-Baptiste Huet, inédit.

77. Jean-Baptiste Huet, inédit.

79. Philippe-Jacques de Loutherbourg, inédit.

80. Philippe-Jacques de Loutherbourg, inédit.

82. Nicolas-Bernard Lépicié, inédit.

83. Jean-Baptiste Greuze, inédit.

84. Charles-François Hutin, quasi-inédit.

87. Pierre-Alexander Wille, inédit.

88. Pierre-Alexander Wille, inédit.

89. Pierre-Alexander Wille, inédit.

90. Jean-Baptiste Tierce, deux dessins inédits.

91. Jean-Jacques Lagrenée le jeune, inédit.

94. Jacques-François-Joseph Swebach, inédit.

95. Jean Bardin, inédit.

100. Bénigne Gagnereaux, inédit.

105. Nicolas Huet, inédit.

106. Pancrace Bessa, inédit.

107. Pauline Knip, inédit.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : Saint-Gobain (1665-1937) : une entreprise devant l’Histoire

Article suivant dans Expositions : Deux expositions sur le cercle de George-Daniel de Monfreid : Louis Paul et Louis Bausil