Royaume-Uni : une souscription lancée pour Van Dyck, une souscription réussie pour Stubbs Contenu abonnés


JPEG - 124.8 ko
1. Anthony Van Dyck (1599-1641)
Autoportrait, vers 1640-1641
Huile sur toile - 59,7 x 47,3 cm
Londres, Philippe Mould Gallery
Photo : National Portrait Gallery

11/12/13 - Souscription et Acquisitions - Londres, National Portrait Gallery et National Maritime Museum - Resté dans la famille des comtes de Jersey depuis le XVIIIe siècle, le tableau fit grand bruit lorsqu’il fut mis en vente par Sotheby’s en 2009, atteignant un prix record pour l’artiste : 8,3 millions de livres. Deux marchands anglais et américain - Philip Mould et Alfred Bader - s’étaient alors associés pour emporter les enchères.
Aujourd’hui encore, l’Angleterre s’émeut pour cet autoportrait que Van Dyck peignit un an avant sa mort, alors qu’il se trouvait à la cour de Charles Ier. Car l’œuvre a trouvé acquéreur, un…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Deux tableaux d’Alexandre Roslin pour Versailles et Stockholm

Article suivant dans Brèves : Préemption d’une esquisse de Maella par l’État espagnol