Le point sur les interdictions temporaires de sortie du Royaume-Uni Contenu abonnés


JPEG - 233.2 ko
1. Karel van Mander (1548-1606)
Crucifixion
Huile sur panneau - 67 x 117,5 cm
Royaume-Uni, collection particulière
Photo : Service de presse
Voir l'image dans sa page

13/2/07 – Patrimoine – Royaume-Uni – Le système britannique permettant de conserver en Grande-Bretagne des œuvres considérées comme majeures pour le patrimoine présente trois différences majeures avec celui en vigueur en France :
- l’acquéreur peut être soit un musée, soit un particulier résidant au Royaume-Uni (en France, seul l’Etat peut acquérir, pour un musée),
- le délai est beaucoup plus court : deux mois, pouvant être étendu à cinq, alors qu’en France celui-ci est de 30 mois.
- la loi française sur les trésors nationaux permet aux sociétés mécènes d’acquérir les œuvres pour les offrir à un musée dans des conditions…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : La Madeleine de Quentin Metsys accrochée au Louvre

Article suivant dans Brèves : Acquisitions des musées andalous (2) : Séville, Cordoue, Jaén