Les ventes de juillet à Londres Contenu abonnés


JPEG - 248.5 ko
1. Bernardo Bellotto (1721-1780)
Dresde vue de la rive droite de l’Elbe
Huile sur toile - 95,6 x 165,4 cm
Vente Christie’s Londres, 9 juillet 2015
Photo : Christie’s

7/7/15 - Marché de l’art - Londres - Cette année, les ventes de juillet à Londres voient deux vainqueurs pour les tableaux anciens : Christie’s d’une part, qui propose à notre avis le tableau le plus important, une Vue de Dresde par Bernardo Belloto (ill. 1), Sotheby’s d’autre part, dont la vente est assurément la plus belle (Bonham’s est hors course). Il faut dire que la première maison n’a pas eu de chance puisque les sept tableaux de la Beit Foundation ont été retirés. Ils pourront peut-être, finalement, rester en Irlande. Nous avions écrit sur cette affaire (voir l’article) et ce dénouement, incontestablement, nous semblerait satisfaisant s’il se confirmait. Remarquons néanmoins que Sotheby’s propose à la vente quelques chefs-d’œuvre provenant de Castle Howard, encore une grande demeure aristocratique en voie de démantèlement. Incontestablement, le Portrait de jeune garçon de Ferdinand Bol (ill. 2), ou les deux cabinets italiens du XVIIe siècle en pierres dures comme les autres œuvres vendues vont manquer gravement à ce château.


JPEG - 222.6 ko
2. Ferdinand Bol (1616-1680)
Portrait de jeune garçon, dit le fils de l’artiste, 1652
Huile sur toile - 170 x 150 cm
Vente Sotheby’s Londres, 8 juillet 2015
Photo : Sotheby’s
JPEG - 571.1 ko
3. George Romney (1734-1802) et Pompeo Batoni (1708-1787)
Portrait de Lady Monson et Portrit de Lord Monson
Huile sur toiles - 249 x 175,3 cm et 249 x 175,2 cm
Vente Sotheby’s Londres, 8 juillet 2015
Photo : Didier Rykner

Restons donc chez Sotheby’s où l’on peut regretter également la vente en deux lots de pendants représentant John Monson et son épouse (ill. 3). Il est triste de séparer des pendants, encore davantage lorsqu’il s’agit du mari et de la femme, mais dans ce cas, où le portrait du premier est peint par Pompeo Batoni en 1774, en Italie, et celui de la seconde commandé à George…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Actualité du Musée Condé : restaurations, expositions

Article suivant dans Brèves : Une toile d’Odevaere pour le Musée Groeninge