Actualité du Musée Condé : restaurations, expositions Contenu abonnés


6/7/15 - Restaurations, expositions - Chantilly, Musée Condé - Tout n’est que faste et fête à Chantilly où une exposition d’arts graphiques déploie des costumes d’apparat et de spectacle du XVIIe siècle, tandis que plusieurs campagnes de restauration rendent leur splendeur à des pièces du château.
L’exposition tout d’abord, présente le contenu inédit d’un portefeuille acquis par le duc d’Aumale en 1854 : vingt-trois dessins de Jacques Bellange et trente-quatre estampes de Jean Berain, deux artistes du Grand Siècle - l’un l’inaugure, l’autre le clôt – qui furent peintres et décorateurs - l’un à la cour des ducs de Lorraine, l’autre à la cour de Louis XIV.


JPEG - 80.6 ko
1. Jacques Bellange (?, vers 1595- ?, 1616)
La Pucelle à la palme, 1600-1606
Plume, encre noire, lavis gris et beige
aquarelle rehauts d’argent - 42,2 x 30,8 cm
Chantilly, Musée Condé
Photo : RMN-GP/ T. Ollivier
JPEG - 50.1 ko
2. Jean Bérain (1640-1711)
Costume du Soleil pour l’acte IV de Phaéton, 1683
Eau-forte, aquarelle, rehauts d’or et d’argent - 38 x 27 cm
Chantilly, Musée Condé
Photo : RMN-GP/ T. Ollivier

Les dessins de Bellange réalisés à la plume, à l’encre noire, au lavis, et à l’aquarelle avec des rehauts d’argent, déclinent une série de personnages en costumes, superbes : dames, pages, cavaliers, la plupart portent des masques et semblent esquisser des pas de danse (ill. 1). Ils évoquent les fêtes organisées en Lorraine pour le mariage d’Henri de Bar et de Marguerite de Gonzague en 1606, au cours desquelles les invités assistèrent à un ballet - douze dames masquées arrivées sur un char - et participèrent à des réjouissances sportives et chevaleresques, le carrousel et le combat à pied.
Toutes les feuilles, rapprochées de celles de Bellange conservées au Louvre, sont d’un format, d’une technique et d’une inspiration identiques. Leur fonction reste mystérieuse : ces dessins n’ont rien des croquis annotés destinés aux tailleurs, mais décrivent pourtant avec précision les différents costumes, au point que…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Acquisition d’une esquisse de Pellegrini par le Petit Palais à Paris

Article suivant dans Brèves : Les ventes de juillet à Londres