Les ventes de janvier à New York Contenu abonnés


Les ventes de janvier à New York constituent un des moments forts du marché de l’art mondial pour l’art ancien, pendant lequel on peut croiser un grand nombre de collectionneurs, marchands et conservateurs. Dans le domaine du dessin ancien et XIXe a lieu une « semaine » pendant laquelle de nombreuses galeries exposent ou louent leurs locaux à des confrères qui organisent des accrochages. Cet événement ne peut cependant pas lutter avec le Salon du Dessin, les œuvres n’étant pas toutes d’une qualité exceptionnelle (même si l’on trouve tout de même beaucoup de belles feuilles) et la dispersion des galeries rendant le périple parfois long et fatigant.


PNG - 915.4 ko
1. Johann Heinrich Füssli (1741-1825)
La Psychostasie d’Achille et Memnon (recto)
Plume, encre brune et lavis blanc - 60,3 x 48,2 cm
Vente Christie’s New York, 29 janvier 2015
Photo : Christie’s
JPEG - 136.3 ko
2. Jacques-Louis David (1748-1825)
La Mort de Socrate
Crayon, lavis d’encre brune - 27,8 x 41,6 cm
Vente Christie’s New York, 29 janvier 2015
Photo : Christie’s

JPEG - 63.6 ko
3. Theodoor Rombouts (1597-1637)
Joyeuse compagnie
Huile sur toile - 238,7 x 170,6 cm
Vente Christie’s New York, 28 janvier 2015
Photo : Christie’s

Chez Christie’s, la vente la plus intéressante est celle de dessins anciens. On y voit notamment plusieurs Füssli d’une même provenance, dont La Psychostasie d’Achille et Memnon (ill. 1), une étude préparatoire de David pour le La Mort de Socrate (ill. 2) ou une grande feuille de Rubens d’après des figures de Michel-Ange à la chapelle Sixtine.
La vacation de peinture n’est pas aussi brillante même si quelques tableaux méritent d’être cités, notamment une Joyeuse compagnie, scène de taverne de Theodoor Rombouts (ill. 3), un Guido Reni, Le Martyre de Sainte Apollonie (ill. 4) et une toile caravagesque de Matthias Stomer, Le Martyre de Saint Barthélemy redécouverte et encore « dans son jus ».

La « vedette » de la vente est un curieux tableau, Garçon pelant un fruit donné à Caravage sans l’ombre d’une hésitation malgré…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Marché de l’art : L’édition 2015 de la Brafa

Article suivant dans Marché de l’art : Tefaf 2015 : beaucoup de regrets pour les musées français