Les nombreuses - et belles - acquisitions du Musée Granet Contenu abonnés


JPEG - 153.5 ko
1. Meiffren Comte (vers 1630-1705)
Aiguières, fleurs, coquillages
et perroquet sur un fond de paysage

Huile sur toile - 100 x 130 cm
Aix-en-Provence, Musée Granet
Photo : Galerie Jean-François Heim

10/11/14 - Acquisitions - Aix-en-Provence, Musée Granet - Dans notre brève consacrée à l’achat d’un tableau de Pierre Revoil par Aix-en-Provence, nous signalions que le Musée Granet avait réalisé, en même temps, plusieurs acquisitions. Nous ne pensions pas que celles-ci étaient d’une telle qualité. Qu’on en juge plutôt...

Né à Marseille, Meiffren Comte a fait sa carrière entre cette ville et Aix-en-Provence mais a également séjourné à Paris. Il se spécialisa dans les natures mortes opulentes, mettant en valeur des pièces d’orfèvrerie. Ses tableaux sont qualifiés par Pierre Rosenberg dans le catalogue de l’exposition La peinture française du XVIIe siècle dans les collections américaines d’« inégaux et répétitifs ». Si tel est le cas, celui acquis par le Musée Granet, Aiguières, fleurs, coquillages et perroquet sur un fond de paysage (ill. 1) est incontestablement l’un de ses chefs-d’œuvre, une œuvre absolument somptueuse, aux coloris raffinés. Elle a été acquise auprès de la galerie Jean-François Heim.

Si Meiffren Comte était un des rares artistes provençaux des XVIIe et XVIIIe siècles jusque là absent de ce musée, celui-ci s’est également enrichi d’œuvres de peintres dont il possède déjà des œuvres.
C’est le cas pour Jean-Claude Cundier, qui appartient à une famille d’artistes aixois, essentiellement des graveurs. Le tableau, un beau portrait d’homme en armure non identifié (ill. 2), est réapparu à la fin de l’année dernière dans une vente publique à Sedan.
Jean-Claude Cundier, fils de Louis Cundier, également peintre, fut l’élève du portraitiste Laurent Fauchier. Lui même commença sa carrière dans ce domaine mais s’orienta à la fin du siècle vers la peinture religieuse et la réalisation de grands décors de perspectives feintes dont un seul est…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un Nicolas Tournier acquis par la Fondation Bemberg à Toulouse

Article suivant dans Brèves : Des Danois à La Piscine