Des Danois à La Piscine


14/11/14 - Acquisition - Roubaix, Musée d’Art et d’Industrie André Diligent, La Piscine - La Piscine, qui avait consacré une exposition à l’âge d’or danois, au XIXe siècle (voir l’article), s’intéresse aujourd’hui à l’art du XXe siècle au Danemark avec la donation récente de deux statues des années 1920 et 1930 par Jean-Loup Champion qui avait assuré le commissariat de l’exposition.


JPEG - 63.3 ko
1. Just Andersen (1884-1943)
Jeune garçon au chevreau, fin des années 1930
Disko métal patiné bronze - 25 x 14,5 x 16,3 cm
Roubaix, La Piscine
JPEG - 58.9 ko
2. Adam Fischer (1888-1968)
Portrait de Nils Möllerberg
Plâtre patiné de noir - 32,5 x 19,3 x 24 cm
Roubaix, La Piscine
Photo : La Piscine

La première est un jeune garçon au chevreau (ill. 1) réalisé par le sculpteur et orfèvre Just Andersen. Sa particularité est d’être en Disko métal, un alliage d’antimoine et de plomb inventé par l’artiste (qui lui donna le nom de la baie où il grandit) désireux de remplacer le bronze par un matériau moins coûteux. Cette œuvre de dimensions relativement modestes illustre le propos du musée sur la sculpture décorative d’une part, sur la production d’un art accessible au plus grand nombre d’autre part. Elle pourrait également être présentée dans la salle destinée à expliquer les techniques et les matériaux de la sculpture du XXe.

La seconde statue de la donation est un portrait de sculpteur : le Suédois Nils Möllerberg (1892-1954) par le Danois Adam Fischer (ill. 2). On en connaît deux autres exemplaires, l’un en bronze est conservé au Statens Museum for Kunst de Copenhague, l’autre en plâtre se trouve sur le marché de l’art. Fischer, qui fut influencé par le cubisme puis par Maillol - il séjourna à Paris entre 1913 et 1933 - réalisa ainsi plusieurs têtes directement posées sur un socle, comme celle de sa femme en pierre, ou une autre en bronze, très épurée.


JPEG - 55.2 ko
3. Kai Nielsen (1882-1924)
Femme nue debout ou Eve, vers 1910
Plâtre - 70 cm
Roubaix, La Piscine
Photo : La Piscine
JPEG - 145.8 ko
4. Olaf Rude (1886-1957)
Scène avec un chat, 1914 (?)
Huile sur toile - 61 x 69,5
Roubaix, La Piscine
Photo : La Piscine

Deux autres œuvres danoises des années 1910 ont été achetées par le musée auprès de Peter Brodersen (Copenhague) : Eve, nue debout par Kai Nielsen (ill. 3 ) qui n’est pas sans rappeler Auguste Rodin que le sculpteur regarda beaucoup (il s’inspira aussi de Constantin Meunier). Sa pose contorsionnée évoque l’antique revu par le maître dans L’Âge d’Airain ou La Méditation, son aspect inachevé également rappelle la démarche de Rodin. Mais sa manière de traiter le corps féminin, massif, puissant, lui est propre, on la retrouve dans nombre de ses maternités et de ses Vénus. L’artiste repris le thème d’Eve dans une sculpture du Fyns Kunstmuseum, Eve sortant de la côte d’Adam.
Enfin le musée a acheté à Peter Brodersen une peinture d’Olaf Rude, artiste que l’on surnomme parfois « le Matisse du Danemark » avec un enthousiasme excessif et qui fit l’objet d’une grande rétrospective en 2005 dans plusieurs musées danois. Il séjourna à Paris en 1911, et fut influencé par Cézanne. Ce tableau qui représente un chat (ill. 4) est peut être celui qui fut exposé à la Kunsthallen de Copenhague en 1922 et daté de 1914.


Bénédicte Bonnet Saint-Georges, vendredi 14 novembre 2014





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Les nombreuses - et belles - acquisitions du Musée Granet

Article suivant dans Brèves : Le musée de Stockholm acquiert un tableau de Fetti