Les musées français absents de la vente Grandchamp des Raux Contenu abonnés


JPEG - 327.9 ko
François Desportes (1661-1743)
Bonne, Nonne et Ponne, chiennes de Louis XIV
Huile sur papier marouflé sur panneau - 34 x 40 cm
Vente Grandchamp des Raux, Sotheby’s/Artcurial, 26/3/15
Photo : Sotheby’s

26/03/15 – Paris, Marché de l’Art – La période est décidément peu favorable aux musées français. Dans la vente Grandchamp des Raux organisée par Sotheby’s et Artcurial, qui vient juste de se terminer, aucune préemption n’est venue priver les acheteurs de leurs acquisitions.

Pourtant, plusieurs lots auraient mérité de rejoindre soit le Louvre, soit Versailles. Pour le premier, nous pensions que la nature morte de Pierre-Antoine Lemoine était digne de rejoindre ses cimaises, cette œuvre combinant la rareté (on ne connaît que quatre peintures de cet artiste) et la beauté. De même, le…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Chambord préempte des coupes de surtouts du maréchal de Saxe

Article suivant dans Brèves : Les expositions des galeries parisiennes