Publicité Annonce Evreux Renaissance Juillet 2017

Le Musée Napoléon Ier de Fontainebleau préempte deux vases en cristal au chiffre de Jérôme Napoléon


5/9/17 - Acquisition - Fontainebleau, Musée Napoléon Ier - Fermé au public depuis le mois de mai et jusqu’en décembre prochain pour des travaux de mise aux normes et un nouvel aménagement de ses collections, le Musée Napoléon Ier de Fontainebleau continue pourtant de s’enrichir : lors d’une vente Osenat le 2 juillet dernie, il a préempté pour 36 250 euros (avec les frais) une paire de verres au chiffre de Jérôme Napoléon. Ces deux verres, qu’on avait pu voir dans l’exposition « La cave de Joséphine1 » en 2010, avaient été repérés par les conservateurs quelques années plus tôt : mis aux enchères en 20072, ils avaient été adjugés 22 000 euros, mais le musée ne disposait pas alors de la somme nécessaire. Il a pu, cette fois-ci, les acquérir et les présentera à la fin de l’année dans la salle consacrée à « Paris capitale du luxe ». Outre leur qualité, leur destinataire fait leur intérêt : Christophe Beyeler rappelle que le noyau du musée fut constitué grâce au prince Napoléon, descendant de Jérôme Bonaparte, qui offrit une partie des collections impériales à l’État en 1979, ce qui explique le nombre relativement important d’objets liés au frère de l’empereur.


JPEG - 1.2 Mo
1. Paire de verres au chiffre de Jérôme Napoléon,
roi de Westphalie, 1807-1813
Cristal taillé et gravé - H. 12,7 cm, D. 4 cm
Fontainebleau, Musée Napoléon Ier
Photo : Osenat
Voir l'image dans sa page
JPEG - 757.3 ko
2. Verre au chiffre de Jérôme Napoléon,
roi de Westphalie, 1807-1813
Cristal taillé et gravé - H. 12,7 cm, D. 4 cm
Fontainebleau, Musée Napoléon Ier
Photo : Osenat
Voir l'image dans sa page

Cette paire de verres reste encore à étudier. On ne sait pas en effet qui l’a commandée ni où elle a été fabriquée. Son décor est dû à la maison Charpentier « graveur sur pierres et sur tous les métaux », en l’occurrence le cristal. Comme le signale Anne Dion, il semble que Charpentier ait souvent eu recours à la cristallerie de Vonêche, dans la province de Namur, qui fut dirigée par Aimé-Gabriel d’Artigues à partir de 1802 et connut une certaine prospérité jusqu’à l’ouverture d’une manufacture à Baccarat.
Le Musée du Louvre, en 2016, s’est vu léguer par Fernando Montes de Oca une collection de verres gravés français qui renferme quelques pièces que l’on peut attribuer à Charpentier. L’ensemble sera exposé au département des Objets d’art dans quelques mois. Le Musée des Arts décoratifs en conserve lui aussi quelques exemples.

Les deux verres acquis par Fontainebelau sont ornés sur leur ceinture de scènes à la fois mythologiques et champêtres probablement liées au mariage, en 1807, de Jérôme Napoléon, qui fut roi de Westphalie entre 1807 et 1813, et de Catherine de Wurtemberg. Le chiffre JN couronné s’inscrit dans un écu de forme différente sur chacun des vases. De part et d’autre se déploient des personnages : sur l’un, les trois Grâces forment une ronde et dansent au son de la flûte de pan dont joue un jeune berger ; aux pieds de celui-ci, un chien veille sur un troupeau de moutons. Au loin, une statue de l’Amour se dresse sous un pavillon.
Sur le second verre, une femme pose le doigt sur la pointe d’une flèche qu’elle a sortie d’un carquois. Elle est ceinte d’une guirlande de fleurs que tient un amour debout derrière elle. Une frise de pampres de vigne gravée entoure la partie supérieure de chaque vase, tandis que la partie basse est travaillée en pointes de diamant. Tous deux ont par ailleurs gardé leur écrin d’origine en cuir, ce qui est exceptionnel, marqué du monogramme couronné JN pour l’un, d’un motif champêtre pour l’autre, composé d’un panier d’osier, de partitions musicales et de cornemuses.


Bénédicte Bonnet Saint-Georges, mardi 5 septembre 2017


Notes

1« La cave de Joséphine, le vin sous l’Empire à Malmaison », du 18 novembre 2009 au mars 2010 au Musée des châteaux de Malmaison et de Bois-Préau

2Osenat, 10 juin 2007 à Fontainebleau.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Découverte, restauration et exposition d’un tableau de Domenico Piola

Article suivant dans Brèves : Trois nouveaux dons Thuillier pour le Musée des Beaux-Arts de Nancy