Le maire de Lens censure La Tribune de l’Art


JPEG - 194.1 ko
Mairie de Lens
Photo : Sofian/Wikimedia Commons

1/6/12 - Liberté d’expression - Lens - Nous avions déjà été boycotté par un ministre de droite, Renaud Donnedieu de Vabres, qui ne nous permettait plus de participer aux conférences de presse du ministère de la Culture, et censuré par un président de chaine publique à la demande de Henri Loyrette, président du Louvre1 (voir ici).

Cette fois (faut-il y voir un effet de l’alternance ?), c’est un élu de gauche, Guy Delcourt, député-maire de Lens, qui nous interdit de venir débattre dans sa ville.
Nous étions en effet invité à une rencontre, organisée par une association culturelle, avec Harry Bellet, journaliste (et rédacteur en chef adjoint des pages Culture) du Monde, sur le sujet suivant : « Culture Patrimoniale et Art Contemporain. Divorce à la Française ». Ce débat devait avoir lieu à la médiathèque de Lens le 30 juin prochain. Las. Lorsque Guy Delcourt apprit que l’un des invités n’était autre qu’un opposant déclaré au Louvre-Lens, son sang de démocrate ne fit qu’un tour. Que le débat n’ait aucun rapport avec ce sujet (ce qui n’aurait d’ailleurs rien justifié) importait peu. Lorsque l’on n’est pas d’accord avec Guy Delcourt, il ne manquerait plus que l’on ose s’exprimer.

Nous donnons en tout cas rendez-vous à celui-ci pour l’inauguration du Louvre-Lens en décembre prochain. Que nous soyons ou non invité au voyage de presse, il peut compter sur notre venue. Et il pourra toujours essayer de nous en interdire l’entrée !
Quoi qu’il en soit, nous sommes réellement désolé pour cette association qui nous avait aimablement invité et qui se retrouve au cœur d’une polémique qui la dépasse, et nous saluons Harry Bellet qui nous a immédiatement déclaré que, dans ces conditions, il ne viendrait pas non plus.

English Version


Didier Rykner, vendredi 1er juin 2012


Notes

1Signalons que depuis la fin du mandat de Christine Albanel, et pendant tout celui de Frédéric Mitterrand, nous n’avons jamais subi aucun boycott. Il est également juste de dire que le Louvre a aussi changé d’attitude depuis deux ans.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Une œuvre de Boudin offerte à Quimper

Article suivant dans Brèves : Nouveau succès du Festival de l’histoire de l’art