L’impressionnisme et la mode Contenu abonnés


Paris, Musée d’Orsay, du 25 septembre 2012 au 20 janvier 2013

JPEG - 65.5 ko
1. Edouard Manet (1832-1883)
Jeune dame en 1866 ou
La Femme au perroquet, 1866
Huile sur toile - 185,1 x 128,6 cm
New York, The Metropolitan Museum of Art
Photo : The Metropolitan Museum / RMN
Voir l'image dans sa page

La fashion week bat son plein à Paris, elle est le rendez-vous incontournable des créateurs, stylistes et autres couturiers. Quel rapport avec l’histoire de l’art ? L’impressionnisme apparemment, aussi indémodable et rentable que le jeans1). En effet, les peintres, désireux de traduire l’esprit de leur temps, ont beaucoup observé l’habillement de leurs contemporains. Aussi, le Musée d’Orsay est-il actuellement the place to be, car il a réussi à réunir « l’impressionnisme et la mode » en une seule exposition, judicieusement inaugurée au même moment que la fashion week ; c’est dire s’il souhaite être dans le vent. Les œuvres iront ensuite au Metropolitan puis à l’Art Institute de Chicago, qui ont collaboré avec le musée parisien et prêté des toiles prestigieuses comme La Femme au perroquet de Manet ou Madame Georges Charpentier de Renoir (ill. 1 et 2).
Le catalogue est un peu décevant, les œuvres sont reproduites sans notices et dispersées entre les essais - nombreux mais courts - ; seules quelques peintures bénéficient d’un commentaire de plusieurs pages. Les auteurs abordent les lieux de la mode (boutiques et grands magasins) et les personnalités qui la font, ainsi que le regard d’écrivains comme Baudelaire et Mallarmé. Le rôle de la photographie et l’évolution de la silhouette, les codes vestimentaires entre ville et jardin sont autant d’autres questions rapidement évoquées, toujours en regard avec la production des peintres.

JPEG - 145.1 ko
2. Pierre-Auguste Renoir (1841-1919)
Portrait de Madame Charpentier et de ses enfants, 1878
Huile sur toile - 153,7 x 190,2 cm
New York, The Metropolitan Museum of Art
Photo : The Metropolitan Museum / RMN
Voir l'image dans sa page

Quel artiste n’a pas pris en compte la mode de son époque, à part celui qui ne peint que…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : Les carrosses de Versailles exposés à Arras

Article suivant dans Expositions : Le Cercle de l’art moderne collectionneurs d’avant-garde au Havre