L’escalier de la Bnf et la malédiction du ministère de la Culture Contenu abonnés


JPEG - 154.6 ko
Jean-Louis Pascal (1837-1920)
Escalier menant au Cabinet des Médailles
Paris, Bibliothèque nationale, site Richelieu
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

Le poste de ministre de la Culture est-il définitivement réservé à des gens indifférents aux musées et au patrimoine, incapables d’agir ou tout simplement nuls ? La question peut être posée, quand on apprend qu’Aurélie Filippetti a donné finalement l’autorisation à la Bibliothèque nationale de France de détruire l’escalier construit par Jean-Louis Pascal.

Cette histoire, que les lecteurs de La Tribune de l’Art peuvent suivre depuis de nombreuses années (voir les articles), relève du mauvais feuilleton. Dans un premier temps, Frédéric Mitterrand avait décidé de sauver l’escalier. Puis il y avait renoncé, juste avant son…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Éditorial : Quand le Musée d’Orsay punit La Tribune de l’Art !

Article suivant dans Éditorial : Droit de réponse du Musée d’Orsay à notre éditorial : Quand le Musée d’Orsay punit La Tribune de l’Art !