La rénovation de l’immeuble des Bons Enfants à Paris par le ministère de la Culture Contenu abonnés


30/6/04 – Patrimoine – France – Le numéro de juin de Momus, revue de l’association éponyme dédiée à la défense du patrimoine, a accordé son « Prix d’horreur » à la rénovation de l’édifice dit « Les Bons Enfants » qui abritera bientôt les bureaux du Ministère de la Culture. Cet ensemble immobilier est emballé dans une résille d’acier qui masque la façade du beau bâtiment de Georges Vaudoyer (1919), et Momus analyse l’affaire dans toutes ses composantes. Le Ministère de la Culture1, censé faire respecter la réglementation sur les monuments historiques et leurs abords, est une nouvelle fois le premier vandale de France. L’architecte coupable, Francis Soler, explique sérieusement que le motif de la résille : « procède d’un mixage par ordinateur des lignes générales de la salle des Géants…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Exceptionnelle découverte de fresques renaissance dans la cathédrale de Valence

Article suivant dans Brèves : Un important tableau du Dominiquin déposé au Musée de Toul et disparu dans les années 1970, retrouvé chez un particulier et restitué aux collections nationales