Hommage à la galerie Cailleux par la galerie Coatalem


JPEG - 93.8 ko
1. Jean-Baptiste Oudry (1686-1755)
Le Tabouret de Laque, 1742
Huile sur toile - 91 x 72 cm
Galerie Coatalem
Photo : Galerie Coatalem

9/5/15 - Exposition - Paris, galerie Coatalem - Si vous n’avez pu vous rendre à la foire de Maastricht, il vous reste trois semaines pour admirer, à Paris, galerie Coatalem, le Lion de Fragonard (voir l’article), chef-d’œuvre récemment redécouvert, aussitôt vendu, et qui va donc repartir pour une collection particulière, probablement à l’étranger.

Ce tableau fait en effet partie d’une exposition consacrée à la mémoire de la galerie Cailleux. Rien d’étonnant à cela : Éric Coatalem s’est installé dans les lieux même où ces célèbres marchands ont officié entre 1923 et 2000. Reprise depuis par Patrice Bellanger disparu l’année dernière (voir la brève du 14/2/14), celui-ci avait été cédé cette galerie peu avant au marchand de tableaux anciens, ce qui permet à ces murs de conserver une vocation qui ne s’est pas démentie depuis près d’un siècle. Un beau catalogue a été publié (hors commerce).
C’est un morceau d’Histoire qui est évoqué ici avec un essai de Christian Michel, petit-fils de Paul Cailleux le fondateur de la galerie et fils de Marianne Roland-Michel, également historienne de l’art, décédée en 2004 (voir la brève du 19/11/04). Les tableaux présentés, du XVIIIe siècle dont la galerie s’était fait une spécialité, ne sont pas tous passés par elle mais correspondent bien à ce que l’on a pu appeler le « goût Cailleux ». On peut y voir les plus grands noms du XVIIIe siècle, dont Boucher, Desportes, Greuze, Largillière, Oudry (une exceptionnelle nature morte représentant un Tabouret de Laque - ill. 1), Hubert Robert ou Joseph Vernet, mais aussi des maîtres moins célèbres mais représentés ici par des œuvres particulièrement raffinées, telle une Nature morte aux fleurs et à la boîte de rubans par Jean-Louis Prévost (vers 1760-vers 1810).


JPEG - 276.2 ko
2. Charles-Antoine Coypel (1694-1752)
L’Évanouissement d’Armide
Huile sur toile - 101,6 x 129,5 cm
Hartford, Wadsworth Atheneum Museum
Photo : Wadsworth Atheneum Museum
JPEG - 238 ko
3. Jean-Baptiste Hilair (1753-1822)
Scène dans un parc (Sceaux ?)
Gouache - 54 x 71 cm
Sceaux, Musée de l’Île-de-France
Photo : Galerie Coatalem

Nous découvrons enfin à cette occasion plusieurs acquisitions de musées auprès de la galerie Coatalem, dont nous n’avions pas parlé.
En 2011, le Wadsworth Atheneum Museum of Arts de Hartford, a acheté L’Évanouissement d’Armide par Charles-Antoine Coypel, sans doute le grand modèle préparatoire au carton d’une tapisserie aujourd’hui conservée au Louvre (il. 2).
En 2012, c’est le Musée de l’Île-de-France qui s’est enrichi d’une gouache par Jean-Baptiste Hilair représentant une Scène dans un parc, sans doute Sceaux (ill. 4). Une autre acquisition par un musée, Vizille, par ce même Hilair, aussi chez Éric Coatalem, avait en revanche déjà été signalée (voir la brève du 4/11/10).
Plus anciennement, en 2007, le Getty s’était enrichi d’une sanguine, Le jeune dessinateur dans la Galerie du Capitole.

Informations pratiques : Galerie Coatalem, 136 faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris. Tél : +33 (0)142 66 17 17. Exposition jusqu’au 30 mai 2015.
[Site internet]


Didier Rykner, samedi 9 mai 2015





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : La très belle restauration du boudoir Turc de Fontainebleau

Article suivant dans Brèves : Un tableau de Butler acquis par Vernon