Double préemption de Versailles lors de la vente Fraysse Contenu abonnés


18/11/15 - Acquisitions - Versailles, Musée national du château - Nous nous inquiétions, dans une brève publiée ce matin, de la vente d’un bureau d’Oppenordt pour le petit cabinet de Louis XIV à Versailles (ill. 1). À tort. Le château de Versailles a en effet très brillamment préempté, pour 1 300 000 € sans les frais, ce meuble royal qui venait d’être décrété Trésor national. Il a même fait mieux encore puisqu’il s’est également porté acquéreur, pour 41 000 euros sans les frais, d’une paire d’encoignures en acajou et plateau de marbre blanc (ill. 2), dont une est estampillée par J. H. Riesener. Ces deux meubles portent chacun la marque du Petit Trianon et les fers du Garde Meuble privé de la reine Marie-Antoinette. Carton plein pour Versailles donc.
D’autres meubles de Riesener provenant…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : De nouveaux vitraux pour l’église d’Anzy-le-Duc ?

Article suivant dans Brèves : La rue Chaptal, nouveau quartier d’antiquaires à Paris