Dessins français du XVIIe siècle Contenu abonnés


Collections du département des Estampes et de la Photographie.

Bibliothèque nationale de France, site Richelieu, du 18 mars au 15 juin 2014.

L’exposition de la Bibliothèque nationale s’inscrit dans un heureux mouvement qui voit ces dernières années plusieurs musées se pencher de manière sérieuse et systématique sur leurs fonds de dessins anciens, notamment du XVIIe siècle français. On en a un autre exemple actuellement, sur lequel nous reviendrons, au Musée des Beaux-Arts de Rennes, tandis que Grenoble expose ses dessins nordiques après avoir étudié, il y a quelques années, sa collection française.
Bien que situées à Paris, les collections de la Bibliothèque nationale restent encore pour une large part terra incognita. L’excellent travail récent dont témoigne cette exposition et ce catalogue ne concerne en effet pas l’intégralité du fonds mais seulement la partie classée sous la cote B, dans la Réserve du département des Estampes. Un site internet viendra bientôt compléter ce recensement (nous signalerons sa mise en ligne), mais il ne s’agira donc que d’une partie des dessins français du XVIIe siècle puisque les séries H et V, exclues de cette étude, forment un des plus gros ensembles parisiens de dessins d’architecture. Il est par ailleurs probable que d’autres feuilles se cachent dans d’autres cotes.


JPEG - 46.6 ko
1. Eustache Le Sueur (1616-1655)
Homme drapé, debout, marchant vers la droite
Pierre noire, rehauts de craie blanche - 39,7 x 23,8 cm
Paris, Bibliothèque nationale de France
Photo : BnF
JPEG - 83.1 ko
2. Charles Le Brun (1619-1690)
Fillette vue à mi-corps, étude de deux jambes
Sanguine - 22,1 x 24,8 cm
Paris, Bibliothèque nationale de France
Photo : BnF

En attendant le site internet, nous ne pouvons examiner que les 105 dessins publiés dans le catalogue, dont certains sont exposés auprès de gravures en rapport. Plus d’un quart (28 exactement) sont totalement inédits. Parmi ceux-ci, certains sont d’une importance majeure, comme un Homme drapé (cat. 39 ; ill. 1) d’Eustache Le Sueur que Pierre Rosenberg avait identifié par une note sur le montage, un Philippe de Champaigne (cat. 41) attribué par Barbara Brejon de…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : L’Invention du Passé

Article suivant dans Expositions : Henri Le Sidaner (1862-1939)