Acquisition à New York, par le Musée Fabre de Montpellier, d’un panneau peint, élément d’un retable du XIVe siècle par l’Ecole de Rimini Contenu abonnés


23/1/04 – Acquisition – Montpellier, Musée Fabre – Le musée de Montpellier possède depuis sa création un petit panneau représentant La Dormition de la Vierge (ill. 2), trouvé à Florence par Fabre, qui l’a donné comme Giotto, attribution générique sous laquelle on classait au début du XIXe siècle la plupart des fonds d’or italiens du XIVe siècle. A l’exposition de 19651, où le nom de Giovanni Baronzio (avant 1363) était suggéré, le tableau était considéré comme une œuvre importante de l’école de Rimini, fortement influencée par la révolution picturale giottesque. Depuis, les spécialistes hésitent entre une paternité à Pietro da Rimini (actif vers 1420-1450), rénovateur puissant et tragique de cette école, soit à Giovanni Baronzio son élève au style plus doux2 . Hier, un autre…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Le Los Angeles County Museum of Art a reçu en septembre 2003 une donation de onze tableaux hollandais

Article suivant dans Brèves : Un tableau de jeunesse de Velázquez en vente aux enchères en février à Madrid