Acquisition d’une Vanité de Valdés Leal par le musée de Lille (et d’un Mendiant de Francesco Sasso par le Louvre) Contenu abonnés


JPEG - 121.1 ko
1. Juan de Valdés Leal (1622-1690)
Vanité
Huile sur toile - 42 x 74 cm
Lille, Musée des Beaux-Arts
Photo : Musée de Lille
Voir l'image dans sa page

16/1/06 – Acquisitions - Lille, Musée des Beaux-Arts (et Paris, Louvre) - Peintre fougueux, luministe, pleinement baroque, Juan de Valdés Leal a réalisé au cours de sa carrière de nombreux tableaux religieux pour Séville et Madrid en concurrence avec Murillo. Ses deux toiles les plus célèbres, parce que les plus spectaculairement morbides, demeurent les deux grandes Vanités (Finis Gloriae Mundi et In ictu oculi), placées de part et d’autre de la tribune, à l’entrée de l’église de l’Hôpital de la Charité de Séville (1672). Dans le même esprit macabre, mais avec une composition très simplifiée, le musée de Lille vient d’acquérir…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Un rare Saint-Jean-Baptiste en marbre de Giovanni Francesco Susini pour la National Gallery de Washington

Article suivant dans Brèves : Le Portrait d’Omai de Joshua Reynolds prêté à la National Gallery of Ireland