Claudius Lavergne (1815-1887)

Didier Rykner
Claudius Lavergne (1815-1887)
Sacré Cœur, vers 1872
Vitrail
Saint-Cyr-au-Mont-d’Or,
église Saint-Cyr et Sainte-Juliette
Voir l´image dans sa page

Claudius Lavergne, né à Lyon en 1815, y reçoit une première formation auprès de Louis Bonnefond à l’école des Beaux-Arts ; Louis Janmot, Jean-Baptiste Frénet et Michel Dumas y sont alors ses amis et condisciples. Il s’établit ensuite à Paris où il fait partie des élèves d’Ingres puis de Victor Orsel. En 1837, après un voyage à Rome, il entame une carrière de peintre religieux et portraitiste à Paris où il expose régulièrement aux Salons. Proche d’Henri Lacordaire, il fonde avec lui la Confrérie de Saint-Jean-l’Évangéliste en 1839 et œuvre activement au rétablissement de l’Ordre des Frères prêcheurs en France.
En 1857, il crée son atelier de peinture sur verre à Paris, en face du jardin du Luxembourg. Il se consacre dès lors entièrement au vitrail et devient rapidement l’un des peintres-verriers les plus renommés et prolifiques de son temps. Depuis les années 1855, il collabore activement au journal catholique et légitimiste l’Univers, alors dirigé par son ami Louis Veuillot, dans lequel il commente l’art de son temps.

Je réalise actuellement une thèse codirigée par MM. Jean-François Luneau (CHEC, Université Clermont Auvergne) et Michel Hérold (Centre André Chastel, Sorbonne Université) dans le cadre de laquelle je constitue un catalogue raisonné de l’œuvre de Claudius Lavergne (1815-1887). Je serais reconnaissante aux personnes et aux institutions qui posséderaient des œuvres de cet artiste, des documents ou des informations le concernant de bien vouloir entrer en contact avec moi en leur assurant mon entière discrétion.

Auriane Gotrand.
aurianegotrand@hotmail.fr
www.claudiuslavergne.com

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.