Vincenzo Scamozzi 1548-1616, "l’architecture est une science" Contenu abonnés


Vicence, Palazzo Barbaran da Porto. Exposition terminée le 11 janvier 2004

JPEG - 118.8 ko

Souvent considéré comme un suiveur de Palladio se contentant de reproduire sans génie les formes de celui-ci, Vincenzo Scamozzi mérite sans doute mieux que cette bienveillante condescendance, comme le démontre en partie l’exposition et absolument le catalogue qui l’accompagne.
On peut y voir l’intégralité de ses dessins connus. Leur intérêt va souvent au delà de l’architecture : les élévations témoignent d’une plume acérée et elliptique, qui raviront les amateurs de belles feuilles. Des photographies des constructions de Scamozzi scandent l’exposition et tentent d’en faire appréhender la complexité. On regrettera cependant le faible nombre de maquettes exposées. Pour un œil non averti, l’architecture est difficile à appréhender en deux dimensions, et l’aspect didactique des modèles…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : Ernst Stückelberg (1831-1903)

Article suivant dans Expositions : Louis Dorigny (1654-1742). Un peintre de la cour française à Vérone