Serres d’Auteuil 1 - Delanoë 0


JPEG - 101.3 ko
Serres d’Auteuil
Photo : Didier Rykner

1/3/13 - Patrimoine - Serres d’Auteuil - C’est une très grande victoire que viennent de remporter les associations de protection du patrimoine (et notamment la Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France) devant le Tribunal administratif de Paris, et une véritable claque à Bertrand Delanoë, le maire de Paris et à la prétendante à sa succession, Anne Hidalgo, qui s’étaient engagés corps et âme dans un très mauvais combat.

La convention passée par la ville avec la Fédération Française de Tennis vient en effet d’être annulée. Le rapporteur public avait relevé pas moins de quatre motifs qui devaient, selon toute logique, aboutir à ce résultat. Seuls deux d’entre eux ont été retenus : le premier est une mauvaise…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :




Tip A Friend  Envoyer par email
imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : L’École du Louvre au secours du patrimoine religieux

Article suivant dans Brèves : Acquisition d’un diptyque en ivoire byzantin par le Louvre