Quand le maire de Paris voulait protéger les Serres d’Auteuil de Roland-Garros Contenu abonnés


JPEG - 75.4 ko
Communiqué du maire de Paris
6 juin 2006

16/3/15 - Patrimoine - Paris, Serres d’Auteuil - C’est un remarquable document que viennent d’exhumer les défenseurs du jardin des Serres d’Auteuil : le 6 juin 2006, un communiqué de Bertrand Delanoë, alors maire de Paris, expliquait « la nécessité pour Roland-Garros, s’il voulait garder sa place de grand tournoi international, de se doter d’un équipement couvert qui lui permette notamment d’accueillir davantage de spectateurs, dans des conditions plus confortables ».
Mais, surtout, il concluait la chose suivante : « En revanche, il est exclu que le périmètre des Serres d’Auteuil, au demeurant protégé au titre de la législation sur les sites, soit en quoi que ce soit concerné par les activités du tournoi »

Ceci n’est-il pas beau : le même…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : La brèche du Sint Anthonisdijk par Jan Asselijn acquise par le Rijksmuseum

Article suivant dans Brèves : Un buste de Bernin acquis par le LACMA