Un Vouet inédit acquis par le Crocker Museum


JPEG - 105.2 ko
Simon Vouet (1590-1649)
Salomé recevant la tête de saint Jean-Baptiste
Huile sur toile - 67 x 55,6 cm
Sacramento, Crocker Art Museum
Photo : Galerie Coatalem

25/10/16 - Acquisition - Sacramento, Crocker Art Museum - Chez les Vouet, on aimait les têtes coupées… Au Judith avec la tête d’Holopherne récemment acquis par Nantes (voir la brève du 23/4/09), seul tableau aujourd’hui connu de Virginia Vezzi, l’épouse de Simon Vouet, répond celui de ce dernier, figurant Virginia en Salomé recevant le chef de Jean-Baptiste, et qui date des mêmes années, autour de 1627, avant ou juste après le retour en France. Cette toile, jusqu’ici inédite, vient d’être acquise par le Crocker Art Museum de Sacramento auprès de la galerie Coatalem.

Le sujet est typique de la peinture caravagesque, comme l’est le cadrage, à mi-corps. L’œuvre peut être rapprochée d’un tableau conservé au Prado, Le Temps vaincu par l’Espérance, l’Amour et la Beauté qui est le dernier peint par Vouet à Rome. On peut y reconnaître le même modèle dans la personnification de la Beauté, à droite. On retrouve également la même gamme colorée, dominée par l’orange. Ce tableau montre une influence de Bernardo Strozzi qu’il a pu connaître lors de son séjour génois entre 1620 et 1622.
Vouet peignit au moins à deux autres reprises le même sujet avec une composition proche : dans une toile conservée au Palazzo Corsini à Rome, à la gamme colorée plus contrastée entre le rouge de la draperie entourant la tête de saint Jean-Baptiste et le jaune du vêtement, et dans un autre tableau, perdu mais connu par une estampe anonyme, où Salomé est vêtue encore d’une manière différente.


Didier Rykner, mardi 25 octobre 2016





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Après Maastricht, une petite TEFAF ouvre à New York

Article suivant dans Brèves : Une grande sculpture d’Armand Bloch pour le Musée Rodin