Un tableau de Demachy pour Marly


JPEG - 150.4 ko
Pierre Antoine Demachy (1723-1807)
Une foule assistant à la mise en eau d’une fontaine
dans les jardins de Marly
, après 1770
Huile sur toile - 54 x 45 cm
De Baecque & Associés

3/3/15 - Acquisition - Louveciennes, Musée-promenade de Marly - On a cru qu’il s’agissait des jardins de Versailles, en réalité ce sont ceux de Marly qu’a représentés Pierre Antoine Demachy dans un tableau préempté par le Musée-promenade lors de la vente qu’organisaient à Lyon Étienne de Baecque et Géraldine d’Ouince le 1er décembre 2014, au cours de laquelle il fut adjugé 11 000 euros.
L’œuvre montre des promeneurs devant la fontaine du bosquet dit « des Muses » dont les statues étaient dispersées tout autour. Aménagé entre 1685 et 1693, l’espace s’organisait sur deux niveaux et la partie supérieure qui symbolisait le Parnasse était dominée par une statue d’Apollon. L’ensemble fut modifié en 1701 par Louis XIV qui fit remplacer le réservoir par un bassin ovale, agrémenté d’un immense jet d’eau et orné en 1706 d’un groupe de naïades en plomb exécuté par les sculpteurs Jean Thierry et Jean Hardy. Comme le rappelle Géraldine Chopin, cette peinture, dont la date à moitié lisible suggère qu’elle fut réalisée dans les années 1770, témoigne d’une évolution de ces jardins qui furent ouverts à un plus large public sous Louis XVI. Madame Vigée-Lebrun et Madame Campan ont font chacune des descriptions idylliques. Le livre de Stéphane Castellucio1 récemment publié, détaille l’histoire du château et du parc de Marly.

On connaît d’autres représentations du bosquet des Muses, notamment une gravure de Jacques Rigaud en 1733 et une peinture d’Hubert Robert de 1773, passée en vente chez Christie’s.
Peintre d’architecture agréé à l’Académie en 1755, après s’être formé chez le décorateur et le scénographe Servandoni, Demachy fut célèbre pour ses vues de Paris. Une exposition2 proposée par le Musée Lambinet à Versailles a récemment remis en valeur son œuvre.
La peinture nouvellement acquise qui devrait être restaurée ces prochains mois, complète parfaitement les œuvres conservées au musée-promenade ainsi appelé parce qu’il invite le visiteur à parcourir le parc de Marly après avoir visité ses collections certes riches en représentations des jardins mais surtout graphiques. Le musée a en outre lancé une souscription afin d’acquérir une tapisserie de la Tenture de Don Quichotte (voir la brève du 10/12/14).


Bénédicte Bonnet Saint-Georges, mardi 3 mars 2015


Notes

1Stéphane Castelluccio, Marly, art de vivre et pouvoir de Louis XIV à Louis XVI, Gourcuff Gradenigo, 2014, 263 p., ISBN : 978-2-35340-203-8.

2« Le témoin méconnu. Pierre-Antoine Demachy (1723-1807) », du 15 février au 18 mai 2014, Versailles, Musée Lambinet.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Acquisitions récentes des Musées d’Angers

Article suivant dans Brèves : Une sculpture bourguignonne du XVe siècle acquise par Utrecht