Un tableau d’Otto Dix pour le Musée Unterlinden Contenu abonnés


JPEG - 118.8 ko
Otto Dix (1891-1969)
Tête de Christ, 1946
Huile sur bois -
Colmar, Musée Unterlinden
Photo : Musée Unterlinden

23/5/14 - Acquisition - Colmar, Unterlinden - C’est bien malgré lui qu’Otto Dix passa plusieurs mois à Colmar, prisonnier de guerre entre avril 1945 et février 1946. Il multiplia alors les représentations du Christ - dessins ou peintures - incarnation des soldats sacrifiés et d’une humanité immolée. C’est de cette période que date la superbe tête offerte au Musée Unterlinden par la Société Stihlé, qui l’a acquise dans une vente aux enchères à Belfort le 23 novembre 2013. Sa facture et son style évoquent les maîtres anciens, Schongauer, Grünewald, une influence que le Musée Unterlinden avait plus généralement analysée dans une exposition en 19961.

Contraint par les nazis…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : A Fontainebleau, le festival et son off

Article suivant dans Brèves : La Glasgow School of Art de Rennie Mackintosh en partie détruite par un incendie