Un portrait de Louis XIII par Juste d’Egmont acquis pour Maisons-Laffitte


JPEG - 77.1 ko
Juste d’Egmont (1601-1649)
Louis XIII
Huile sur panneau - 36,4 x 27,4 cm
Maisons-Lafitte, Château de Maisons
Photo : Christie’s

12/5/15 - Acquisition - Maisons-Laffitte, Château de Maisons - Peut-être cette effigie du roi Louis XIII fut-elle commandée pour une galerie de portraits historiques. Un temps attribuée à Philippe de Champaigne, l’œuvre est aujourd’hui rendue à Juste d’Egmont. Elle a été achetée chez Christie’s, après la vente du 30 mars 2015 à Paris, par le Centre des monuments nationaux, pour le château de Maisons. Le CMN mène en effet depuis plusieurs années une politique d’acquisitions pour enrichir et meubler les monuments qui lui sont confiés.

Le roi, présenté en buste, de trois-quarts, devant un rideau rouge, est vêtu d’une armure fleurdelisée. Son écharpe est ornée de broderies dorées : des fleurs de lys et les chiffres du roi et de la reine, un L et un A, chacun surmonté d’une couronne. En-dessous, on aperçoit l’écharpe bleue de l’ordre du Saint-Esprit, qui se termine normalement par la croix de l’ordre, ici coupée par le cadre.
Le tableau présente des points communs avec Louis XIII couronné par la Victoire peint par Philippe de Champaigne : le drapé rouge bien sûr et l’armure fleurdelisée qui sont des motifs courants pour une figure royale, mais aussi l’écharpe blanche brodée d’or, qui passe sur l’épaule droite du roi. Cette peinture de Champaigne fut conçue pour la galerie des Hommes illustres du Palais Cardinal, à laquelle Juste d’Egmont participa.

Né à Leyde, le peintre flamand voyage en Italie avant de collaborer avec Rubens au fameux cycle de Marie de Médicis pour le Palais du Luxembourg en 1625. Reçu maître à la guilde de Saint-Luc à Anvers vers 1627-1628, il s’installa ensuite à Paris où il travailla dans l’atelier de Vouet, réalisant notamment des cartons de tapisseries. Il finit par se spécialiser dans le portrait de cour - le Grand Condé et le duc d’Orléans comptent parmi ses commanditaires -, fut nommé Peintre de la chambre du Roi et fit partie des fondateurs de l’Académie royale en 1648. Il quitta Paris pour Bruxelles, puis retourna à Anvers où il retrouva Louis II de Bourbon.

Le Château de Versailles conserve deux autres portraits de Louis XIII par Juste d’Egmont et son atelier. : l’un, plus monumental que celui acquis par le CMN, présente le roi assis, l’autre le montre en buste dans une gravure qui témoigne probablement d’un tableau perdu. Le musée de Rouen détient un portrait équestre du roi, un peu maladroit, également attribué au peintre.
L’œuvre trouvera sa place au superbe château de Maisons, construit par Mansart pour René de Longueil, qui fut achevé trop tard pour recevoir Louis XIII, mais accueillit Louis XIV à plusieurs reprises.


Bénédicte Bonnet Saint-Georges, mardi 12 mai 2015





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : De nouveaux locaux pour les élèves restaurateurs de l’INP

Article suivant dans Brèves : Le retour de la Dormeuse de Naples recouverte par un Giordano !