Un país ideal. El paisatge simbolista a França Contenu abonnés


Gerone, Centre cultural Caixa de Girona. Du 25 mai au 16 juillet 2006

JPEG - 86.8 ko
1. Charles Guilloux (1866-1949)
La Seine à Saint-Denis, 1894
Huile sur toile - 25.5 x 27 cm
Paris, collection particulière
© D. R.
Voir l'image dans sa page

En raison de la grande étendue géographique et de la multitude de formes stylistiques du symbolisme, certains artistes furent négligés dans les premiers temps de la réhabilitation de ce mouvement. Parmi eux, Charles Lacoste ne participait pas à l’exposition de 19751 et Charles Guilloux a connu une longue traversée du désert puisqu’il ne figure dans le dictionnaire Bénezit que depuis la dernière édition de 1999 ; Gérald Schurr a attendu le tome VII de son dictionnaire Les Petits maîtres de la peintures du XIXe siècle pour lui consacrer une entrée2. Ces peintres méprisés, étranges, puristes, mystiques, qui ont exposé au Salon de la Rose+Croix ou à d’autres manifestations d’art idéaliste des années 1890-1910, un collectionneur, acteur du marché de l’art, les a patiemment redécouverts et recueillis. Une première sélection de cet ensemble avait été montrée, il y a six ans à Bruxelles et à Paris, sous le titre « Les peintres de l’âme »3, puis dans d’autres capitales4.

JPEG - 50.3 ko
2. Emile-René Ménard (1861-1930)
Le crépuscule sur le canal, 1894
Huile sur toile - 36 x 44.5 cm
Paris, collection particulière
© D. R.
Voir l'image dans sa page

Empruntant toujours à cette même collection, la Caixa de Girona propose un nouveau choix de 84 œuvres, dont un peu plus de la moitié avaient participé aux étapes précédentes, les autres étant inédites (ou perdues de vue depuis 1906, ce qui revient au même). L’idée de paysage, naturel ou mental, a guidé ce nouveau florilège. Le circuit débute par des péniches sur la Seine au crépuscule, de Charles Guilloux, dont les reflets des petites lumières rappellent les effets de Whistler poussés à l’extrême (ill. 1). D’Emile-René Ménard, des paysages idylliques, mais aussi une surprenante Vue d’un canal (ill. 2) et plusieurs forêts mystérieuses par Charles Lacoste et Charles Guilloux, ainsi qu’une…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : Cézanne en Provence

Article suivant dans Expositions : François-Marius Granet (1775-1849). Dessins du Louvre.