Un nouveau tableau espagnol pour le Louvre


JPEG - 103.3 ko
Eugenio Cajés (1575-1634)
Le Martyre de saint Jacques le Mineur, 1627
Huile sur toile - 167 x 128 cm
Paris, Musée du Louvre
Photo : Musée du Louvre

11/6/14 - Acquisition - Paris, Musée du Louvre - Eugenio Cajés est le fils d’un peintre italien venu travailler en Espagne, Patrizio Cascece. Formé par son père, il se rendit à Rome où il resta jusqu’en 1598, date à laquelle il revint en Espagne faire une carrière brillante, reprenant à la mort de son père en 1612 son titre de « peintre du roi ». Proche de Vincente Carducho, il travailla à ses côtés sur le chantier de la cathédrale de Tolède. Il participa également, avec les plus grands maîtres de la peinture espagnole, dont Zurbarán et Diego Velázquez, au décor du Buen Retiro.

Le Musée du Louvre conservait déjà plusieurs dessins de cet artiste, mais aucun tableau. C’est désormais chose faite puisqu’il a acquis, auprès de la galerie madrilène Coll & Cortès qui l’avait exposé au dernier Paris-Tableau, un Martyre de saint Jacques le Mineur peint en 1627 (on ne connaît pas sa provenance ancienne) et fièrement signé : « Eugenius Cagexius / Catholici Regis Philippi. 4 / pictor fecit 1627 ». On y voit une influence de la peinture romaine de la fin du XVIe siècle, non loin d’artistes comme le Cavalier d’Arpin, quand les artistes cherchaient à s’émanciper du maniérisme. L’œuvre viendra rejoindre au Louvre les six petites esquisses pour la chartreuse de Paular de son ami Vicente Carducho dont le style n’est pas très éloigné du sien.


Didier Rykner, mercredi 11 juin 2014





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Bygmalion a conseillé le maire de Fontainebleau pour la destruction de la halle

Article suivant dans Brèves : Quelques œuvres exposées à Monaco