Un buste de Canova par Adamo Tadolini acquis par le Rijksmuseum


JPEG - 54.1 ko
Adamo Tadolini (1788-1868)
Portrait d’Antonio Canova, après 1822
Marbre - 62 x 53 x 40 cm
Amsterdam, Rijksmuseum
Photo : Galerie Perrin

16/3/14 - Acquisition - Amsterdam, Rijksmuseum - Le Rijksmuseum s’est enrichi à la foire de Maastricht, auprès de la galerie Perrin, d’un buste de Canova sculpté par Adamo Tadolini. Le mode d’acquisition fera rêver plus d’un musée français par sa simplicité et sa rapidité : c’est un collectionneur privé anonyme qui l’a acheté pour l’offrir immédiatement à l’institution.

Les traits vieillis de Canova, représenté avec un réalisme sans concession, font penser que ce portrait, qui ressemble un peu au masque mortuaire du sculpteur, a pu être exécuté comme un hommage posthume de son élève. Adamo Tadolini fut en effet très proche du maître, collaborant avec lui et réalisant parfois des œuvres dans un style difficile à distinguer du sien. On peut, par exemple, citer deux groupes de Zeus et Ganymède, l’un appartenant à l’Hermitage de Saint-Petersbourg, l’autre à Chatsworth dont la proximité avec Canova est frappante. En 1818, ce dernier céda à Adamo Tadolini son atelier romain de la via del Babuino, aujourd’hui transformé en musée.

Comme le fait remarquer la notice de la galerie Perrin, le sculpteur fut également influencé par l’art baroque romain. En témoigne une sculpture en stuc doré et argenté d’un Ange portant les saintes écritures pour l’église du Gesù et la statue de Simon Bolivar en bronze à Caracas qui rappelle par sa composition le Louis XIV du Bernin même si son style est beaucoup plus classique. C’est aux bustes du Bernin que fait également penser le buste du Rijksmuseum, notamment dans le traitement du drapé.

English version


Didier Rykner, dimanche 16 mars 2014





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : À la TEFAF, le Met acquiert une nouvelle aiguière de la galerie Kugel

Article suivant dans Brèves : Tefaf : une œuvre de Matthijs Maris pour La Haye