Un bronze d’époque Empire, représentant Athéna, qualifié de "meuble meublant" Contenu abonnés


15/9/05 - Patrimoine - Paris, Musée Marmottan - Le scandale de la vente aux enchères d’objets du musée Marmottan le 22 avril 2005 ne doit pas en rester là. Nous avions déjà dénoncé cette affaire dans un précédent article, ce qui n’a pas semblé émouvoir nos édiles outre mesure. Nous apportons une pièce de plus à ce dossier, prouvant que la conservatrice du musée, Madame Marianne Delafond en affirmant que les objets vendus étaient des meubles « meublants » (ce qui ne serait d’ailleurs aucunement une excuse), nous a délibérément caché la vérité, comme la secrétaire générale de l’Académie des Beaux-Arts, Madame Belin-Capon, l’a fait au Journal des Arts à laquelle elle avait servi la même fable.

En effet, au Salon du Collectionneur qui était inauguré ce soir même au Carroussel du…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Acquisition de La Naissance de la Vierge de Morales par le Prado

Article suivant dans Brèves : Disparition de Jacques Foucart-Borville