Un triptyque d’Adrian Isenbrant entre au Musée de Cluny Contenu abonnés


JPEG - 50 ko
1. Adrian Isenbrant
L’Assomption de la Vierge
Paris, musée national du Moyen-Age
Huile sur panneau - 115 x 160 cm
Photo : RMN/ Franck Raux
Voir l'image dans sa page

12/9/04 – Acquisitions – Paris, musée national du Moyen-Age – Le musée de Cluny a acquis au mois de juin deux trésors nationaux qui avaient été interdits temporairement de sortie du territoire.

Le premier est un grand triptyque d’Adrian Isenbrant, vers 1520, représentant L’Assomption de la Vierge1 (ill. 1), Saint André sur fond de paysage au revers du volet gauche et Sainte Catherine sur fond de paysage au revers du volet droit (ill. 2). Autrefois attribué à Gerard David, ce retable était conservé en Bourgogne au château de Grancey depuis au moins la fin du XIXe siècle. Prêté par ses propriétaires au musée de Dijon,…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Nouvelle épreuve de force entre le Getty Museum et les musées anglais

Article suivant dans Brèves : Pantxika de Paepe nommée à la tête du Musée d’Unterlinden