Souscription spontanée pour le Musée des Beaux-Arts de Lyon à Paris Tableau


JPEG - 148.5 ko
Claudius Jacquand (1803-1878)
Un soldat soigné par une religieuse dans un cloître
(vue du cloître du palais Saint-Pierre
, 1822
Huile sur toile - 41 x 32,5 cm
Acquis pour être donné au
Musée des Beaux-Arts de Lyon
Photo : Galerie Michel Descours

10/11/15 - Acquisition et mécénat - Lyon, Musée des Beaux-Arts - C’est une opération inédite, spontanée et pour tout dire très réjouissante qui s’est déroulée mardi soir 10 novembre lors de l’inauguration du salon Paris Tableau. Sur une idée de Jean-Pierre Cuzin et Guillaume Kientz, une souscription a été lancée parmi les nombreux visiteurs pour acheter, au profit du Musée des Beaux-Arts de Lyon1, un très joli tableau du peintre lyonnais Claudius Jacquand représentant une religieuse hospitalière qui soigne un soldat blessé à l’intérieur de l’ancienne abbaye de Saint-Pierre les Nonnains, où le musée est installé depuis sa création en 1801.

Le tableau, daté de 1822 - il s’agit de la première œuvre conservée de l’artiste âgé seulement de 19 ans -, s’il représente une scène de genre contemporaine, est néanmoins très proche par son style de la peinture troubadour. Il était accroché sur le stand de la galerie Michel Descours qui le cédait pour un prix de 15 000 €. Les initiateurs de cette levée de fonds improvisée proposaient de verser 100 € par personne. Chaque donateur en suscitant un autre, puis encore un autre, la cagnotte grossissait assez rapidement quand Jean-Luc Baroni, avec une générosité remarquable, décidait d’offrir 10 000 € ! L’objectif fut ainsi très vite atteint, et le tableau acheté, qui sera donc offert au musée2. Incontestablement, l’engouement a été tel que beaucoup d’autres visiteurs, venus trop tôt ou trop tard au Salon, ou qui n’étaient pas là au moment où se déroulait cette opération, auraient sans doute apporté aussi leur contribution.

La toile viendra rejoindre à Lyon de nombreux tableaux troubadours qui y sont déjà conservés, dont Thomas Morus, grand chancelier d’Angleterre peint en 1828 par Claudius Jacquand. Rappelons que l’année dernière, le Musée des Beaux-Arts avait organisé en collaboration avec le Musée de Brou une très belle exposition consacrée à la peinture historique au XIXe siècle (voir l’article). Jacquand y était bien entendu présent, notamment avec un tableau offert sous réserve d’usufruit au Louvre (voir la brève du 6/11/10) et qui avait également été acquis de la galerie Michel Descours.


Didier Rykner, mercredi 11 novembre 2015


Notes

1Le musée n’était pas au courant, tout s’est passé très vite.

2Voici la liste complète des donateurs :
Christian Adrien, Diederik Bakhuÿs, Jean-Luc Baroni, Antoine Béal, Gilles Béguin, Cécile Bernard, Jean-Pierre Biron, Xavier Bonnet, Bénédicte Bonnet Saint-Georges, Bernard Branger, Étienne Bréton et Corinne Hershkovitch, Cabinet Turquin, Thierry Cazeaux, Éric Coatalem, Pierre Curie, Jean-Pierre Cuzin, Alain de Gourcuff, Jean-François Desbuquois, Drouot Patrimoine, Pierre Étienne, Georges Fieux, Matthieu Fournier, Éric Gillis, Guy Grieten, Bob Haboldt, Pierre Jacky, Dominique Jacquot, Nicolas Joly, Jean-David Jumeau-Lafond, Guillaume Kientz, Thibault Kientz, La Nouvelle Athènes, La Tribune de l’Art, Sylvain Laveissière, Antoinette Le Normand-Romain, Olivier Lefeuvre, Anne Lepage, Christophe Leribault, Agnès Malpel, Patrice Marandel, Emmanuel et Laurie Marty de Cambiaire, Chantal Mauduit, Philippe Mendes, Dr Léone Noëlle Meyer, Emmanuel Moreau, Nathalie Motte-Masselink, Éric Pagliano, Nicole de Pazzis Chevalier, Thomas Raoux Cassin, M. et Mme Riché, Laurent Salomé, Olivier Scherberich, Xavier Scherberich, Galerie T&L, Christian et Nathalie Volle, Philippe Kahn, Pascal Zuber.
Nous espérons n’avoir oublié personne et ne pas avoir écorché de nom.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Une vente collégiale à l’hôtel Drouot

Article suivant dans Brèves : L’édition 2015 de Paris Tableau