Réouverture du Musée des Beaux-Arts de Limoges Contenu abonnés


JPEG - 119.8 ko
1. Palais de l’Evêché
Musée des Beaux-Arts
Limoges
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

Le Musée des Beaux-Arts de Limoges, en travaux depuis quatre ans, a rouvert au public en décembre dernier. Situé à proximité de la cathédrale, dans le Palais de l’Evéché (ill. 1) qui a été restauré à cette occasion, il s’est agrandi d’un bâtiment moderne. Les travaux ont coûté au total près de 25 millions d’euros financés par la ville de Limoges, le département de la Haute-Vienne, la région du Limousin et l’Etat.
Il est toujours délicat d’intervenir ainsi près d’un monument historique. Le résultat est raisonnablement réussi. Ce nouvel édifice, sans grandes qualités architecturales, est relativement bas et ne perturbe pas trop la vision de l’Evêché sauf lorsque l’on arrive du centre-ville (ill. 2). Il abrite les espaces d’accueil du musée, des salles d’expositions temporaires, une bibliothèque, un auditorium, les réserves et ateliers de restauration tandis que le lien entre les deux édifices est assuré par une galerie souterraine (ill. 3) où sont présentés quelques vitraux Art Déco de Francis Chigot.


JPEG - 69.6 ko
2. Musée des Beaux-Arts de Limoges
Aile moderne
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page
JPEG - 64.6 ko
3. Galerie menant du bâtiment moderne
à l’ancien évêché
Musée des Beaux-Arts de Limoges
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

JPEG - 100.5 ko
4. Salles d’archéologie
Sous-sols de l’ancien évêché
Musée des Beaux-Arts de Limoges
Photo : Didier Rykner
Voir l'image dans sa page

La visite commence dans les sous-sol de l’Evêché avec les collections archéologiques, notamment le riche fonds égyptien qui sort du domaine traité par La Tribune de l’Art. L’ensemble est sobre et plutôt réussi (ill. 4).
Le rez-de-chaussée est réservé aux collections de peintures qui sont fort inégales. L’accrochage est d’ailleurs provisoire puisque de nombreuses toiles sont montrées dans les salles d’expositions temporaires, dans le bâtiment nouvellement construit, dont un grand retable de Gerard Seghers…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Musées : La salle A de la National Gallery de Londres : un trésor méconnu

Article suivant dans Musées : La peinture de paysage au Musée de Saint-Lô