Préemption par Orsay des trente-et-une esquisses pour le prix de Rome


JPEG - 657.4 ko
Les trente-et-une esquisses préemptées par le Musée d’Orsay
exposées dans les locaux de Sotheby’s Paris
Photo : Didier Rykner

17/6/15 - Acquisitions - Paris, Musée d’Orsay - Le Musée d’Orsay a très heureusement préempté aujourd’hui chez Sotheby’s, pour 60 000€ (frais inclus), l’important ensemble de 31 esquisses pour des prix de Rome dont nous avions parlé dans notre brève annonçant la vacation (voir ici). C’est une excellente nouvelle, car cela signifie que ces œuvres, qui sont restées réunies depuis le milieu du XIXe siècle, lorsqu’elles ont été très probablement offertes par ses élèves au peintre François-Édouard Picot, ne seront plus jamais séparées. On espère que le musée les exposera un peu comme l’a fait Sotheby’s, à touche-touche, sur un même mur, ce qui donne un effet d’ensemble assez saisissant.

Vingt-et-un artistes en tout sont représentés, dix d’entre eux étant présents grâce à deux œuvres correspondant à deux années différentes1. Leur statut est incertain : toutes ne sont probablement pas de vraies esquisses, il est possible que certaines soient des répétitions exécutées après coup par les peintres. Philippe Grunchec, dans son catalogue fondamental sur les prix de Rome2, les cite en parlant d’esquisses ou de répliques ; Jérôme Montchal, historien de l’art et fin connaisseur des prix de Rome, que nous avons rencontré chez Sotheby’s, estime, lui aussi, que certaines, qui semblent plus achevées que les autres, sont des répliques mais il est difficile de faire la part des choses.
Toutes les toiles sont de dimensions similaires à l’exception d’une seule, légèrement plus grande3. Toutes sont encadrées de manière identique, le cadre portant le nom de l’auteur (parfois avec une faute d’orthographe, ce qui laisse penser que cela a été fait a posteriori) et avec l’indication du classement du tableau final. Certains de ces tableaux sont en effet en rapport avec un premier prix, d’autres avec un second prix, voire avec un deuxième second prix. On ne rappellera pas ici tout le déroulement de l’épreuve du prix de Rome parfaitement analysée par Philippe Grunchec. Signalons cependant que les dix finalistes entraient en loge (on les appelaient les logistes) et disposaient de douze heures, après que le sujet leur avait été communiqué, pour produire une composition qu’ils devraient ensuite respecter dans le tableau final. L’esquisse ainsi produite était doublée d’un calque, celui-ci étant généralement resté conservé à l’École des beaux-arts tandis que la toile était gardée par le candidat.

François-Édouard Picot reprit en 1822 l’atelier de Pierre-Narcisse Guérin qui partait à Rome prendre le poste de directeur de l’Académie de France. Il semble qu’il fut un maître très apprécié. À la fin de sa vie, il obtint de décorer toutes les chapelles du déambulatoire de l’église Sainte-Clotilde à Paris. Il ne put cependant les réaliser en raison de la maladie et fit transmettre transmettre cette commande à quatre de ses élèves, tous prix de Rome et ici représentés : Jean-Louis Bezard, William Bouguereau, Pierre-Nicolas Brisset, Jules-Eugène Lenepveu et Isidore Pils.

Parmi les auteurs de ces œuvres, deux (Bezard et Brisset) ne relèvent pas chronologiquement du Musée d’Orsay (ils sont nés avant 1815). On apprécie que celui-ci ne soit pas un fétichiste des dates ; cette césure (comme celle de 1918) qui semblait autrefois appliquée trop strictement ne doit pas empêcher les artistes qui se trouvent coincés entre le Louvre et Orsay (ou Orsay et le Musée national d’art moderne) de trouver leur place dans l’un ou l’autre de ces musées.

Nous publions ci-dessous l’intégralité des esquisses avec les photos dont nous disposons, et nous complèterons les illustrations au fur et à mesure (nous ne les numérotons donc pas pour l’instant). Nous signalons également les autres esquisses existantes (ces informations sont tirées du catalogue de l’exposition de 1986 par Philippe Grunchec).

JPEG - 226.1 ko
Achille Bénouville (1816-1891)
Apollon gardant les troupeaux d’Admète, invente la lyre
Huile sur toile - 24 x 32 cm
Préempté par le Musée d’Orsay
Photo : Sotheby’s

Achille Bénouville (1816-1891)
Apollon gardant les troupeaux d’Admète, invente la lyre
Deuxième second prix de paysage historique de 1837.

Achille Bénouville (1816-1891)
Ulysse et Nausicaa
Premier prix de paysage historique de 1845.

Léon Bénouville (1821-1869)
Œdipe et Antigone exilés de Thèbes
Second prix de 1843. Une autre esquisse peinte dans une collection particulière était répertoriée en 1986.

Léon Bénouville (1821-1869)
Jésus dans le prétoire
Premier prix de 1845. Deux autres esquisses peintes alors conservées chez les descendants de l’artiste sont signalés en 1986.

Jean-Louis Bezard (1799-1881)
Antigone donnant la sépulture à Polynice
Second prix de 1825.

Jean-Louis Bezard (1799-1881)
Jacob refusant de livrer Benjamin
Premier prix de 1829.

JPEG - 435.2 ko
William Bouguereau (1826-1906)
Saint Pierre chez Marie, 1848
Huile sur toile - 24 x 32 cm
Préempté par le Musée d’Orsay
Photo : Sotheby’s

William Bouguereau (1826-1906)
Saint Pierre chez Marie ; signé en bas à gauche W. Bouguereau
Deuxième second prix de 1848.

JPEG - 134.8 ko
William Bouguereau (1826-1906)
Zénobie trouvée par des bergers
sur les bords de l’Araxe
, 1850
Huile sur toile - 32 x 24 cm
Préempté par le Musée d’Orsay
Photo : Sotheby’s

William Bouguereau (1826-1906)
Zénobie trouvée par des bergers sur les bords de l’Araxe ; signé en bas à gauche W. Bouguereau
Deuxième premier prix de 1850.
Une autre esquisse est conservée à l’ENSBA, deux autres étaient en 1986 à Lyon chez des descendants de Bouguereau.

Pierre-Nicolas Brisset (1810-1890)
Le sacrifice de Noé
Deuxième second prix de 1837.

Pierre-Nicolas Brisset (1810-1890)
Le départ de Caïus Gracchus ; signé en bas à gauche P Brisset
Premier prix de 1840. En 1986, une autre esquisse se trouvait dans une collection anglaise.

JPEG - 142.5 ko
Alexandre Cabanel (1823-1889)
Jésus dans le prétoire
Huile sur toile - 32 x 24 cm
Préempté par le Musée d’Orsay
Photo : Sotheby’s

Alexandre Cabanel (1823-1889)
Jésus dans le prétoire
Second prix de 1845.

JPEG - 363 ko
Félix-Auguste Clément (1826-1888)
Le retour du jeune Tobie, 1856
Huile sur toile - 24 x 32 cm
Préempté par le Musée d’Orsay
Photo : D. R.

Félix-Auguste Clément (1826-1888)
Le retour du jeune Tobie
Premier prix de 1856.
Le tableau définitif est déposé par l’Ensba au musée des Beaux-Arts de Valence. Une autre esquisse est connue et était sur le marché de l’art parisien au moment de l’exposition de 1986.

Charles-Alexandre Crauk (1819-1906)
Alexandre et son médecin Joseph ; signé et daté en bas à gauche 1846 Ch. Crauk
Second prix de 1846.

Félix-Henri Giacomotti (1829-1909)
Périclès au lit de mort de son fils ; signé en bas à gauche F. Giacomotti
Second prix de 1851.

Félix-Henri Giacomotti (1829-1909)
Abraham lavant les pieds des Anges ; signé en bas à gauche F. Giacomotti ; au dos, porte une inscription B1n°4, probablement annoté de la main de l’artiste 12 juin 1854 et signé Giacomotti 1854, contresigné AD (?)
Premier prix de 1854. Une autre esquisse se trouve au Musée des Beaux-Arts de Besançon.

Antoine-Placide Gibert (1806-1876)
Thésée reconnu par son père
Deuxième second prix de 1832.
Le tableau définitif est conservé au musée des Beaux-Arts de Bordeaux.

Paul-Albert Girard (1839-1920)
La marche de Silène
Deuxième premier prix de paysage historique de 1861.

JPEG - 252.1 ko
Gustave-Achille Guillaumet (1840-1887)
La marche de Silène
Huile sur toile - 24 x 32 cm
Préempté par le Musée d’Orsay
Photo : Sotheby’s

Gustave-Achille Guillaumet (1840-1887)
La marche de Silène
Second prix de paysage historique de 1861.

JPEG - 147.6 ko
Jean-Jacques Henner (1824-1906)
Adam et Eve trouvant le corps d’Abel, 1858
Huile sur toile - 32 x 24 cm
Préempté par le Musée d’Orsay
Photo : Sotheby’s

Jean-Jacques Henner (1824-1906)
Adam et Eve trouvant le corps d’Abel ; signé en bas à gauche J. J. Henner
Premier prix de 1858. Deux autres esquisses sont au Musée Henner et au Musée des Beaux-Arts de Mulhouse, et une troisième se trouvait en 1986 sur le marché de l’art américain.

Joseph Lecointe (1824-1886)
Mort de Milon de Crotone
Premier prix de paysage historique de 1849.

JPEG - 255.9 ko
Jules-Eugène Lenepveu (1819-1898)
Cincinnatus recevant les députés du Sénat, 1844
Huile sur toile - 24 x 32 cm
Préempté par le Musée d’Orsay
Photo : Sotheby’s

Jules-Eugène Lenepveu (1819-1898)
Cincinnatus recevant les députés du Sénat ; signé en bas à droite J.E. Lenepveu
Second prix de 1844. Le tableau définitif se trouve au Musée des Beaux-Arts d’Angers, qui en conserve également une autre esquisse.

JPEG - 196.6 ko
Jules-Eugène Lenepveu (1819-1898)
La mort de Vitellius, 1847
Huile sur toile - 32 x 24 cm
Préempté par le Musée d’Orsay
Photo : Sotheby’s

Jules-Eugène Lenepveu (1819-1898)
La mort de Vitellius ; signé en bas à gauche J. E. Lenepveu
Premier prix de 1847. Une autre esquisse est conservée au Musée des Beaux-Arts d’Angers.

JPEG - 198.9 ko
Louis-Hector Leroux (1829 -1900)
La Résurrection de Lazare, 1857
Huile sur toile - 24 x 32 cm
Préempté par le Musée d’Orsay
Photo : Sotheby’s

Louis-Hector Leroux (1829 -1900)
La Résurrection de Lazare ; traces de signature en bas à gauche Hector Leroux
Second prix de 1857. Une autre esquisse se trouve au Musée de la Princerie à Verdun.

Émile Lévy (1826-1890)
Périclès au lit de mort de son fils
Deuxième second prix de 1851.

Émile Lévy (1826-1890)
Abraham lavant les pieds des anges
Troisième premier prix de 1854.

JPEG - 242.4 ko
Huile sur toile - 24 x 32 cm
Préempté par le Musée d’Orsay
Photo : Sotheby’s

Théodore Maillot (1826-1886)
Abraham lavant les pieds des anges
Deuxième premier prix de 1854.

Ernest-Barthélémy Michel (1833-1902)
Le retour du jeune Tobie ; signé et daté en bas à gauche Ernest Michel 1856
Second prix de 1856.

Ernest-Barthélémy Michel (1833-1902)
(Sophocle accusé par ses fils ; signé et daté en bas à droite Ernest Michel 1860
Premier prix de 1860.

Isidore Pils (1816-1876)
Saint Pierre guérissant un boiteux à la porte du Temple
Premier prix de 1838. Une seconde esquisse se trouvait en 1986 dans une collection particulière parisienne.

JPEG - 225.3 ko
Huile sur toile - 24 x 32 cm
Préempté par le Musée d’Orsay
Photo : Sotheby’s

Benjamin Ulmann (1829-1884)
Adam et Eve trouvant le corps d’Abel
Second prix de 1858.

Benjamin Ulmann (1829-1884)
Coriolan se réfugie chez Tullus roi des Volsques
Premier prix de 1859.


Didier Rykner, mercredi 17 juin 2015


Notes

1Il s’agit d’Achille Bénouville, Léon Bénouville, Jean-Louis Bezard, William Bouguereau, Pierre-Nicolas Brisset, Félix-Henri Giacomotti, Jules-Eugène Lenepveu, Émile Lévy, Ernest-Barthélémy Michel et Benjamin Ulmann

2Ce catalogue en deux tomes (auquel il faut ajouter le catalogue des concours d’esquisses peintes), accompagnait une exposition de l’École nationale supérieure des beaux-arts en 1986, où beaucoup de ces esquisses avaient été présentées.

3Nous n’avons pas noté laquelle et l’information ne semble pas se trouver dans le catalogue Sotheby’s.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Préemption d’un portrait de Duplessis par Versailles

Article suivant dans Brèves : Le Getty achète un buste de Paul V par le Bernin