Le Getty achète un buste de Paul V par le Bernin


JPEG - 58.6 ko
Gian Lorenzo Bernini (1598-1680)
Portrait de Paul V, 1621
Marbre
Los Angeles, The J. Paul Getty Museum
Photo : The J. Paul Getty Museum

18/6/15 - Acquisition - Los Angeles, The J. Paul Getty Museum - Alors qu’il y a quelques mois le Los Angeles County Museum a acheté, par l’intermédiaire de Sotheby’s, un buste d’homme du Bernin (voir la brève du 16/3/15), le Getty vient à son tour de s’enrichir d’un portrait en marbre sculpté par le maître. Comme le fait remarquer le Los Angeles Times, alors qu’il n’y avait pas d’œuvres majeures du grand sculpteur romain dans les musées de la ville, ceux-ci peuvent désormais en présenter deux.

Le Getty conservait néanmoins d’autres œuvres de celui-ci : un marbre représentant un Garçon avec un dragon, qu’il réalisa avec son père Pietro en 1617, un dessin à la pierre noire Dieu marin avec un dauphin (1652/53) et une sanguine Portrait de jeune homme et, enfin, un bronze d’après Bernin, Neptune et un dauphin. Rien donc d’aussi important que ce portrait de pape, l’un des genres dans lequel le sculpteur excella.

Daté de 1621, ce portrait posthume (Paul V venait juste de mourir) fut commandé par le cardinal Scipion Borghese, mécène de l’artiste et neveu du pape. Sa trace avait disparu depuis qu’il avait été vendu aux enchères en 1893.
Cette œuvre constitue la première d’une longue série de portraits de souverains pontifes puisque Bernin travailla pour tous les successeurs de Paul V Borghese : Grégoire XV, Urbain VIII, Innocent X, Alexandre VII, Clément X, à la seule exception d’Innocent XI, élu quatre ans avant la mort du sculpteur, même si celui-ci en fit tout de même un portrait-charge.
Œuvre de jeunesse (Bernin a vingt-trois ans), le buste de Paul V montre déjà tout le génie de l’artiste. Pour reprendre les mots d’Anne-Lise Desmas, directrice des Sculptures et des Arts Décoratifs au Getty : « Au delà de son naturalisme exceptionnel, cette sculpture réussit à associer une gravité appropriée à la fonction papale avec un air de bonté et de familiarité »1.
L’œuvre sera présentée dans les salles du Getty Museum à partir d’aujourd’hui 18 juin 2015.


Didier Rykner, jeudi 18 juin 2015


Notes

1« Beyond its extraordinary naturalism, the sculpture manages to combine a gravitas appropriate to the Pope’s status with an air of kindness and approachability ».





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Préemption par Orsay des trente-et-une esquisses pour le prix de Rome

Article suivant dans Brèves : Les Salons Mauduit sont sur le point de disparaître