Préemption d’une Ariane de Pierre Julien par le Musée Crozatier du Puy-en-Velay Contenu abonnés


JPEG - 102.1 ko
1. Pierre Julien (1731-1804)
Ariane endormie, dite aussi Cléopâtre, 1735
Marbre - 57,5 x 85 x 30 cm
Le-Puy-en-Velay, Musée Crozatier
Photo : Aguttes
Voir l'image dans sa page

1/10/12 - Acquisitions - Le-Puy-en-Velay, Musée Crozatier et Bordeaux, Musée d’Aquitaine - Si la vente du mobilier du château de Varvasse a fait couler tant d’encre ces derniers jours, c’est surtout à la personnalité du propriétaire qu’elle le doit puisqu’il s’agissait de l’ancien président de la République Valéry Giscard d’Estaing.
L’amateur d’art n’y trouvait en effet que peu d’objets réellement importants, à quelques exceptions, dont un marbre signé et daté de Pierre Julien, copiant la célèbre Ariane endormie conservée au Vatican. On sait que cet antique a été, depuis la Renaissance, un élément d’inspiration…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Une exposition et un livre sur l’orfèvre Johann Christian Neuber

Article suivant dans Brèves : Un parcours inédit dans les collections du Musée Cognacq-Jay