Une aquarelle de Paul Signac pour le Musée Crozatier du Puy-en-Velay


JPEG - 360 ko
Paul Signac (1863-1935)
Ciel d’orage, vers 1927
Aquarelle - 19,8 x 38,9 cm
Le-Puy-en-Velay, Musée Crozatier
Photo : Sotheby’s
Voir l'image dans sa page

17/4/18 - Acquisition - Le-Puy-en-Velay, Musée Crozatier - Le 22 mars dernier, lors d’une vente Sotheby’s à Paris, le Musée Crozatier du Puy-en-Velay s’est enrichie pour 10 000 euros (sans les frais) d’une aquarelle de Paul Signac représentant cette ville, réalisée vers 1927. Le sujet est moins fréquent chez Signac que ne le sont les œuvres en rapport avec l’eau largement célébrées ces dernières années (voir notamment les articles consacrés aux expositions de Roubaix/Le Havre ou de Giverny et Montpellier). Parmi les nombreuses œuvres de Signac reproduites sur ce site, seules deux (ici et ici) ne montrent pas de rivière ou de mer.

Il est d’ailleurs possible que le léger ruban bleu qui se déploie d’une manière quasi abstraite en bas de la feuille soit en réalité une représentation de la Borne, la rivière qui coule au Puy, sans que nous ayons pu le confirmer de manière certaine1. On voit, quoi qu’il en soit, se détachant sur un ciel orageux, la grande sculpture de la Vierge à l’enfant (Notre-Dame de France) par Jean-Marie Bonnassieux et, plus à droite, la cathédrale.

Cette brève est l’occasion de signaler que le Musée Crozatier, en travaux depuis de nombreuses années, rouvrira enfin ses portes au public le 17 juillet prochain. Nous en reparlerons, bien entendu.


Didier Rykner, mardi 17 avril 2018


Notes

1Nous serons reconnaissant à tout lecteur qui nous préciserait le point de vue exact d’où est réalisée cette œuvre.





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Nomination de deux « commissaires à la circulation des œuvres »

Article suivant dans Brèves : Scandale au Canada autour d’un Chagall et d’un David