Plis & Drapés dans les dessins français des XVIIe et XVIIIe siècle du musée des Beaux-Arts d’Orléans Contenu abonnés


Auteur : Eric Pagliano

jpg-couverture_drape-jpgLe musée d’Orléans semble décidé à exposer, par roulement, des feuilles de son cabinet de dessins, en accompagnant ces présentations de petits catalogues illustrés. On ne saurait trop soutenir une telle entreprise. Orléans est un fonds important, qui conserve aussi de nombreux anonymes de belle qualité, ou des œuvres identifiées mais inédites, qui attendent leur publication.

Cela n’est plus tout à fait vrai pour l’école italienne qui a bénéficié récemment d’un excellent catalogue (voir article), hélas non exhaustif, mais dont on espère bientôt voir sur Internet les dessins non publiés, comme cela a été annoncé. Les écoles française et nordiques, en revanche, attendent encore d’être complètement étudiées..


JPEG - 49 ko
1. Charles de la Fosse (1636-1716)
Portrait de magistrat
Sanguine, pierre noire…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Publications : L’Art dans tout. Les arts décoratifs en France et l’utopie d’un art nouveau

Article suivant dans Publications : Félix Bracquemond et les arts décoratifs. Du japonisme à l’Art nouveau