Parmesan et la maniérisme européen Contenu abonnés


Parme, Galleria Nazionale. Exposition terminée le 18 mai 2003.
Vienne, Kunsthistorisches Museum, du 4 juin au 14 septembre 2003.

JPEG - 37.8 ko

Moins de cinquante tableaux du Parmesan sont aujourd’hui conservés, hormis ses fresques. La Galleria Nazionale de Parme en expose trente-cinq, accompagnés de nombreux dessins et estampes. Cela seul devrait suffire à justifier une visite à Parme.
Le parcours est organisé en quatre parties : d’abord les maîtres et contemporains de l’artiste, partie la plus décevante car constituée presque uniquement de tableaux de la Galleria Nazionale, exposés in-situ, l’exposition commençant dans les salles Corrège du musée. Les deux suivantes réunissent les dessins et tableaux de Parmesan lui-même, panorama quasi-exhaustif de sa carrière, où l’on ne regrette que l’absence de la Madone au long cou, tableau emblématique du peintre qui n’a pourtant pas été prêté. Enfin, s’ajoutent à la démonstration de…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Expositions : Michel-Ange, les dessins du Louvre

Article suivant dans Expositions : Dessins de Merry-Joseph Blondel et de Léon Cogniet pour deux plafonds du Louvre