Malmaison acquiert deux pots-pourris Contenu abonnés


11/4/14 - Acquisitions - Musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau - « Ils surpassent par la beauté du travail tout ce que l’on a encore vu en ce genre »1 et c’est heureux, car ces deux vases sont un cadeau diplomatique offert par Louise de Prusse à l’impératrice Joséphine, marquant une volonté de rapprochement entre les deux pays. L’engagement de la Prusse représentait alors un enjeu diplomatique entre la France et la Russie ; Napoléon et Frédéric-Guillaume III signèrent finalement le traité de Schönbrunn le 15 décembre 1805 après la victoire d’Austerlitz.


JPEG - 50.3 ko
Vase pot-pourri, vers 1803-1804
Manufacture royale de Berlin
Porcelaine, bronze doré - H. 50 cm, D. 22,3 cm
Rueil-Malmaison, Musée national des châteaux
de Malmaison et Bois-Préau
Photo : Malmaison
JPEG - 244.6 ko
Vase pot-pourri,…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : Pauline Viardot en sainte Cécile d’Ary Scheffer préempté par le Musée de la Vie Romantique

Article suivant dans Brèves : Sébastien Allard nommé directeur du département des peintures