Les crédits de fonctionnement des musées italiens menacés d’une diminution de 25% Contenu abonnés


20/8/04 - Italie - Politique culturelle - Les musées et sites historiques italiens font face à la menace d’une diminution drastique de leurs crédits de fonctionnement. Le ministère des finances italien vient en effet de décider de réduire ceux-ci de 25%. Giulio Urbani, le ministre des « biens culturels », l’équivalent du ministre de la Culture a évoqué, dans un interview accordé au Corriere della Sera du 19 août 2004, une réduction des horaires d’ouverture du musée des Offices, voire une fermeture complète de celui-ci, soulignant par ailleurs qu’il s’agit d’un exemple, cette décision menaçant l’ensemble des sites archéologiques, comme Pompeï et des grands musées. Urbani, pourtant un proche de Silvio Berlusconi, menace de démissionner si le gouvernement ne revient pas sur cette coupe…

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous à l’aide de ce formulaire :





imprimer Imprimer cet article

Article précédent dans Brèves : La Fuite en Egypte de Nicolas Poussin, trésor national

Article suivant dans Brèves : Un portrait de Jules Bastien-Lepage acquis par le Musée de Montmédy